International
URL courte
541603
S'abonner

Les experts américains informés des rapports sur les armes hypersoniques russes auraient constaté que les services de renseignement des États-Unis attendent avec angoisse la mise en service des missiles Avangard. D’après eux, la DCA américaine n’est pas en mesure de les intercepter.

Une arme hypersonique russe capable de contourner la défense antiaérienne américaine sera mise en service en 2020, informe la chaîne CNBC, se référant à des sources ayant consulté les rapports des services de renseignement à ce sujet.

Il s'agit du système Avangard. Ce missile hypersonique, capable de se déplacer à une vitesse vingt fois supérieure à celle du son, a été présenté par Vladimir Poutine le 1 mars lors de son message annuel au parlement.

Selon le média américain, Moscou a mené avec succès en 2016 deux tests de cette nouvelle arme. Le troisième essai mené en octobre 2017 s'est soldé par un échec, le missile s'étant écrasé avant d'atteindre sa cible.

Thomas Karako, le chef du projet de la défense balistique au sein du Center for Strategic and International Studies (CSIS), estime que la défense antiaérienne américaine n'est pas capable de faire face à Avangard, en appelant à une modification de la stratégie de la défense antimissile.

«On ne peut pas remettre à demain les modifications de la stratégie de la défense antimissile. Dommage que nous ayons laissé la Russie aller si loin», a martelé l'expert américain.

Auparavant, CNBC avait publié un article dans lequel des experts américains avaient affirmé que Washington avait poursuivi un objectif différent de celui de Moscou ou de Pékin dans le domaine des armes hypersoniques. La chaîne avait indiqué que les États-Unis s'étaient proposés d'utiliser les missiles hypersoniques comme vecteurs d'armes conventionnelles, tandis que les deux autres pays s'étaient concentré sur les charges nucléaires.

Néanmoins, l'expert militaire russe Victor Baranets a déclaré que les armes hypersoniques russes étaient beaucoup plus rapides que leurs équivalents américains.

Lire aussi:

«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Tags:
défense antiaérienne, armes hypersoniques, CNBC, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook