International
URL courte
Gazoduc Nord Stream 2 (260)
25740
S'abonner

Le Président américain a fait pression sur la chancelière allemande qui a effectué fin avril un déplacement au États-Unis afin de la faire abandonner la construction du gazoduc Nord Stream 2, selon les médias américains. En contrepartie, il lui a proposé de renforcer les liens transatlantiques.

Lors du déplacement d'Angela Merkel à Washington en avril, Donald Trump l'a appelée à renoncer à son soutien au projet Nord Stream 2, informe The Wall Street Journal en se référant à des responsables américains, allemands et européens. En échange, le Président américain aurait proposé à la chancelière allemande d'entamer des négociations sur un nouvel accord commercial transatlantique.

Igor Uchkov, analyste du Fond russe de la sécurité énergétique nationale, interrogé par Sputnik, estime qu'il est peu probable que Berlin accepte cette proposition puisque Donald Trump est considéré en Allemagne comme un politicien peu fiable. Selon lui, le locataire de la Maison-Blanche ne se soucie pas des intérêts européens et ne donne pas de garanties à Berlin qu'il respectera ses engagements.

Fin mars l'Allemagne a donné son feu vert pour la construction et l'exploitation du gazoduc dans sa zone économique exclusive. Auparavant, Angela Merkel avait déclaré que son pays avait considéré Nord Stream 2 comme un projet économique qui ne constituerait pas «une menace à la diversification des livraisons».

Le gazoduc Nord Stream 2 traversera la mer Baltique, reliant les fournisseurs russes aux consommateurs européens sur plus de 1.200 km. Le pipeline aura une capacité de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an. Le projet a un coût estimé à près de 10 milliards d'euros. Les partenaires de Gazprom dans le projet sont Engie, OMV, Shell et deux sociétés allemandes, BASF et Uniper.

Donald Trump met la pression sur Merkel
© Sputnik .
Donald Trump met la pression sur Merkel
Dossier:
Gazoduc Nord Stream 2 (260)

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Un garçon de 14 ans incarcéré pour le viol d’une quadragénaire à Dunkerque
Il piège sa maison avec des grenades, des cambrioleurs le font condamner
Tags:
pressions, Nord Stream 2, Wall Street Journal, Donald Trump, Angela Merkel, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook