International
URL courte
14239
S'abonner

Israël a violemment réprimé les manifestations de Palestiniens organisées le lundi 14 mai, faisant 60 morts et plus de 2.700 blessés. Des actions qui ont suscité la colère des défenseurs des droits des hommes.

Israël possède un large éventail d'armes non létales, cependant les militaires de l'État hébreu ont utilisé des snipers pour réprimer les manifestations à la frontière de la bande de Gaza, relate Bloomberg. Selon le média, c'est ce qui a provoqué une vague de réprobation de la part des défenseurs des droits des hommes.

«C'est tout à fait inacceptable et scandaleux d'utiliser les tirs, non comme dernier recours, mais comme un modus operandi de base pour faire face à ces manifestations», a déclaré Amir Gilutz, porte-parole du groupe israélien des droits humains B'tselem.

Le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, porte-parole de l'armée israélienne, a déclaré que les troupes tentaient d'utiliser des armes non létales telles que des grenades lacrymogènes et des balles en caoutchouc, mais que ces méthodes n'étaient pas suffisamment efficaces.

«Nous nous défendons contre des terroristes et des émeutiers», a-t-il déclaré. «Nous tirons afin de les arrêter afin qu'ils ne puissent pas dégrader les infrastructures de sécurité et s'infiltrer en Israël».

Lundi dernier a été le jour le plus sanglant pour les Palestiniens depuis 2014, lors de la guerre entre Israël et le Hamas, le mouvement islamiste qui dirige la bande de Gaza: 62 manifestants ont été tués et plus de 2.700 blessés, selon un bilan fourni par le ministère palestinien de la Santé. Une vague de manifestations a été organisée à l'occasion de la «Marche du grand retour» qui coïncidait également avec l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem.

Lire aussi:

Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
«On va te décapiter la tête»: le maire du VIIIe à Lyon menacé - photos
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Tags:
tireurs d'élite, manifestation, Gaza, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook