Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    De pis en pis: Trump qualifie les migrants d’«animaux»

    © REUTERS / Jonathan Ernst
    International
    URL courte
    19714

    Donald Trump est de nouveau au centre d’un scandale provoqué par ses propos sur les clandestins. Cette fois-ci, le Président américain a jugé qu’ils n’étaient pas dignes d’être appelés «hommes», les qualifiant d’«animaux».

    Lors d'une rencontre avec des responsables californiens organisée mercredi à la Maison-Blanche, Donald Trump a lancé une nouvelle réplique insultante à l'adresse des migrants sur le sol américain.

    «Nous expulsons des gens du pays […], vous ne pourriez pas croire à quel point ces gens sont méchants. Ce ne sont pas des hommes, ce sont des animaux», a-t-il alors déclaré, en qualifiant les lois migratoires américaines de «plus stupides» du monde.

    Ce discours a suscité une vive réaction du Mexique dont le ministère des Affaires étrangères s'apprête à adresser une note de protestation à Washington.

    En janvier, lors d'une rencontre avec les membres du Congrès visant à trouver un terrain d'entente pour protéger les ressortissants d'Haïti, du Salvador et de certains pays d'Afrique, le locataire de la Maison-Blanche avait remis en question l'aide que les États-Unis devaient apporter à ces «trous à rats». Il a également indiqué que les États-Unis n'avaient pas besoin de ressortissants de ces pays.

    Lire aussi:

    Les «trous à rats» de Trump mettent le monde en colère
    Scandale des «trous à rats»: «ce n'est pas un mot que vous pouvez utiliser», réagit Macron
    Qualifiés de «trous à rats», ces pays africains réclament des excuses à Donald Trump
    Tags:
    migrants, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik