Ecoutez Radio Sputnik
    téléphone

    «Faire sauter le pont de Crimée», le journaliste US «explosé» par des imitateurs russes

    © Photo. pixabay
    International
    URL courte
    25920
    S'abonner

    Les maîtres du canular téléphonique russes, Vovan et Lexus, ont décidé de comprendre si l’auteur de l’article «L’Urkaine devrait faire sauter le pont de Crimée» partageait vraiment cette idée. Le journaliste américain a non seulement facilement craqué, mais a aussi fait preuve de son incompétence professionnelle.

    Les imitateurs russes Vladimir Kouznetsov et Alexeï Stolyarov, alias Vovan et Lexus, ont fait une farce à Tom Rogan, journaliste américain qui a récemment publié un article appelant l'Ukraine à bombarder le pont de Crimée. Les humoristes se sont fait passer pour le ministre ukrainien des Affaires étrangères Pavel Klimkine.

    «Si tes actions indignent le Kremlin, ça veut dire que tu fais une bonne chose», a estimé Rogan après que «Pavel Klimkine» lui a transmis des remerciements de la part du Président ukrainien Piotr Porochenko.

    Il s'est dit espérer que Klimkine passerait par la rédaction du magazine Washington Examiner lorsqu'il sera à Washington.

    Rogan a également fait savoir que son père travaillait au département d'État américain et qu'il «s'impatientait» de lui annoncer qu'il avait discutait avec «Pavel Klimkine».
    Lexus et Vovan ont aussi demandé à Rogan, de la part du ministre ukrainien, de soutenir l'arrestation du rédacteur en chef de RIA Novosti Ukraine Kirill Vychinski:

    «Oui, je le ferai. Comme vous le savez, il travaillait pour Poutine. Il a essayé de faire la guerre sur notre territoire, comme si c'était aux États-Unis, comme Russia Today.»

    À l'issue de la conversation, Tom Rogan a partagé sa joie d'avoir discuté avec le ministre ukrainien sur son compte Twitter, pourtant, sa joie n'a pas duré longtemps. Le vrai Pavel Klimkine y a vite réagi et a fait savoir que ce n'était pas lui avec qui le journaliste américain avait parlé.

    Tom Rogan a dû répondre:

    «Les Russes m'ont piégé hier», a-t-il publié sur Twitter.

    Il a ensuite insisté sur le fait que Vovan et Lexus travaillaient, d'après lui, pour le renseignement russe, mais a confirmé qu'il était «extrêmement créatif».

    D'après Vovan et Lexus, lorsque Rogan a publié un tweet saluant «une conversation magnifique» avec le ministre ukrainien, il a montré son incompétence journalistique:

    «La vérification des faits est la règle numéro un. Rogan n'a pas suivi cette règle, donc on a montré son inaptitude professionnelle.»

    Le texte intitulé «L'Ukraine devrait faire sauter le pont de Crimée de Poutine» a été publié dans le Washington Examiner mercredi. Dans ses colonnes, Tom Rogan s'est réjoui à l'idée que «l'Ukraine possédait des moyens pour lancer des tirs contre le pont de sorte que celui-ci soit au moins inutilisable.» Il a estimé que du fait de la longueur importante de la construction, les forces aériennes ukrainiennes pouvaient frapper le pont en minimisant les risques de faire de victimes parmi ceux qui l'empruntent.

    L'article a suscité une vague d'indignation en Russie. Dans un communiqué, la diplomatie russe a affirmé que la liberté d'expression ne pouvait justifier un appel aux attentats et aux meurtres. Le Kremlin a de son côté qualifié la publication de «folie».

    Tags:
    Lexus (Alexeï Stoliarov), Vovan (Vladimir Kouznetsov), États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik