International
URL courte
242910
S'abonner

Exécutant l’ordre de Donald Trump de réduire les dépenses consacrées à la Syrie, l’administration américaine arrête le financement de ses programmes humanitaires dans le nord-ouest du pays.

Les autorités américaines ont suspendu les programmes d'aide aux régions nord-ouest de la Syrie, y compris aux provinces d'Idlib et d'Afrine, a fait savoir la chaîne de télévision CBS, citant des sources au sein de la Maison-Blanche.

C'est la plus récente démonstration de l'intention de l'administration de quitter précipitamment le pays depuis que Daech* a été complètement vaincu.

Cette décision signifie que des dizaines de millions de dollars ne seront plus consacrés à renforcer et stabiliser la société locale, affirme la chaîne. L'argent aurait été consacré à la lutte contre l'extrémisme violent, au soutien à la société indépendante et aux médias indépendants, ainsi qu'au renforcement de l'éducation.

Cette décision aurait été prise dans le cadre de la réduction des dépenses américaines en Syrie voulue par le Président Donald Trump. Une partie de ces moyens serait consacrée à l'aide à d'autres provinces.

Précédemment, Washington a mis fin au financement de «l'organisation humanitaire» Forces de la défense civile syrienne, connue sous le nom de Casques blancs, célèbre pour ses vidéos truquées sur des attaques chimiques présumées en Syrie.

La Russie, quant à elle, maintiendra sa présence en Syrie «tant que les autorités et le peuple syrien en auront besoin», selon le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

* Organisation terroriste interdite en Russie.

Lire aussi:

Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Un simple contrôle vire à la violente agression de deux gendarmes en Charente-Maritime
«Rayons produits bretons»: Ferrand ironise sur les rayons de produits communautaires qui choquent Darmanin
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Tags:
aide humanitaire, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook