Ecoutez Radio Sputnik
    Pont de Crimée

    «Clownerie et absurdité»: la réponse russe aux prétentions de Kiev sur le pont de Crimée

    © Sputnik . Aleksander Polegenko
    International
    URL courte
    13382

    Un membre du parlement de la Crimée a qualifié la déclaration du Président Porochenko sur une utilisation du pont de Crimée par Kiev de clownerie et d’absurdité visant à détourner les Ukrainiens des vrais problèmes dans leur pays.

    Le député du Conseil d'État de la République de Crimée Vladimir Bobkov a commenté l'intention du Président ukrainien Piotr Porochenko d'utiliser le pont de Crimée pour des liens entre l'Ukraine et la Russie.

    «Cela ressemble à une clownerie. En fait, Kiev est à court d'arguments. Malheureusement, aujourd'hui, la société ukrainienne absorbe cette absurdité. Mais à mon avis, en Ukraine, l'espace médiatique présente des fissures sérieuses», a déclaré M.Bobkov dans une interview accordée à la chaîne de télévision russe RT.

    Il a rappelé que cette déclaration du chef d'État ukrainien visait à détourner l'attention des Ukrainiens des nombreux problèmes économiques dans leur pays.

    «La division de la société [ukrainienne, ndlr] s'aggrave de plus en plus. […] Au niveau des gens sérieux, qui ont même des attributs scientifiques, on disait que le pont n'était pas construit. Ou qu'il se fissurera après la première voiture. Porochenko essaie de suivre cette ligne», a expliqué le député.

    Auparavant, M.Porochenko avait déclaré que les Russes auraient besoin du pont de Crimée pour quitter la péninsule. Selon le Président, Kiev l'utilisera pour relier le territoire russe quand l'Ukraine reprendra le contrôle de la Crimée.

    Le pont de Crimée, qui relie la péninsule au reste du territoire russe par le détroit de Kertch, a été inauguré ce mardi 15 mai, en présence du chef de l'État Vladimir Poutine. Il est le plus long en Russie avec ses 19 kilomètres. Le chantier a été lancé en février 2016. La structure du pont repose sur 7.000 pieux et 595 pylônes. Au total, la construction du pont a nécessité une quantité de fer égale à 32 tour Eiffel.

    La capacité du pont est estimée à 40.000 véhicules et 47 trains dans chacun des deux sens par jour (14 millions de passagers et 13 millions de tonnes de fret par an). La vitesse maximale autorisée sur le pont est de 90 km/h.

    La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes à l'issue d'un référendum tenu en mars 2014 dans le sillage de la crise politique en Ukraine consécutive au renversement du président Viktor Ianoukovitch. Lors du scrutin, dont les résultats ne sont pas reconnus par Kiev et ses partenaires occidentaux, plus de 96% des votants se sont prononcés en faveur de la réunification de la péninsule avec la Russie.

    Lire aussi:

    «Détruire» le pont de Crimée? Zakharova répond au député ukrainien
    Google Maps reconnaît enfin l'existence du pont de Crimée
    Le nombre de véhicules ayant déjà utilisé le pont de Crimée à midi révélé
    Tags:
    économie, problèmes, président, députés, pont, Pont de Crimée, Vladimir Poutine, Viktor Ianoukovitch, Piotr Porochenko, Sébastopol, Crimée, Kiev, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik