Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan

    Le renseignement turc enquête sur les préparatifs d’un attentat contre Erdogan

    © Sputnik . Alekseï Droujinine
    International
    URL courte
    111026

    Selon des informations parues la veille d’une visite de travail de Recep Tayyip Erdogan en Bosnie-Herzégovine, un groupe de personnes d’origine turque aurait préparé un attentat contre le Président turc, selon la chaîne de télévision TRT.

    La chaîne de télévision turque TRT a annoncé samedi, en se référant à des sources au sein des forces de l'ordre, que les services de renseignement de Turquie et de pays balkaniques coordonnaient une enquête sur un attentat qui aurait été préparé par un groupe de personnes d'origine turque dans les Balkans contre Recep Tayyip Erdogan.

    Ces informations ont été divulguées à la veille d'une visite de travail du Président turc en Bosnie-Herzégovine prévue pour ce dimanche 20 mai.

    Selon TRT, les préparatifs de cet attentat ont été dévoilés par des Turcs de Skopje, la capitale de la Macédoine, permettant de faire remonter cette information aux services de renseignement turc. Rien n'a été indiqué sur l'heure et le lieu de l'attentat, ainsi que sur la façon dont il devrait être perpétré.

    Les préparatifs de cet attentat présumé ont été commentés par le vice-premier ministre turc, Bekir Bozdag.

    «Nous savons qu'il y a des milieux préoccupés par le fait que nous avons un leader si fort. C'est la raison pour laquelle ils souhaitent l'éliminer. Des informations sur des préparatifs d'attentat contre lui paraissent régulièrement. Notre Président Tayyip Erdogan n'est pas homme à se faire intimider et détourner de sa voie. Les gens qui ne l'ont pas encore compris sont des sots. Il poursuivra sa voie avec l'aide d'Allah, sous sa protection et avec les prières de notre peuple», a écrit M. Bozdag sur Twitter.

    Tags:
    attentat, préparatifs, Recep Tayyip Erdogan, Macédoine du Nord, Bosnie-Herzégovine, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik