Ecoutez Radio Sputnik
    Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères

    Téhéran commente les projets de sociétés européennes de se retirer d'Iran

    © AP Photo / Petr David Josek
    International
    URL courte
    17472

    Le soutien politique exprimé par l'Europe au Plan global d'action conjoint (JCPOA) ne suffit pas, les projets de sociétés européennes de se retirer d'Iran constitueraient une violation de cet accord nucléaire, d'après le chef de la diplomatie iranienne.

    L'éventuel retrait de sociétés européennes d'Iran suite à la décision de Washington de rétablir les sanctions contre l'Iran est contraire à l'accord nucléaire conclu avec Téhéran en 2015, a déclaré dimanche le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif au commissaire européen au Climat et à l'Énergie Miguel Arias Canete.

    «Avec le retrait des États-Unis, les attentes de la société iranienne vis-à-vis de l'Union européenne ont augmenté et dans le contexte actuel, le soutien politique européen n'est pas suffisant. L'UE doit prendre plus de mesures pratiques et augmenter ses investissements en Iran», a indiqué M.Zarif cité par l'agence IRNA.

    Le 8 mai dernier, le Président Donald Trump a déclaré que les États-Unis se retiraient du Plan global d'action conjoint (JCPOA) sur le nucléaire iranien et qu'ils rétablissaient les sanctions contre l'Iran. Le groupe français Total a annoncé le 16 mai étudier la possibilité de se retirer du projet gazier de South Pars en Iran, d'une valeur de plusieurs milliards de dollars, s'il ne pouvait pas obtenir une dérogation aux sanctions américaines.

    «L'annonce du possible retrait de sociétés européennes de leur coopération avec l'Iran ne correspond pas à l'engagement pris par l'Union européenne de mettre en œuvre [l'accord nucléaire]», a ajouté M.Zarif.

    Le commissaire européen Miguel Arias Canete est arrivé samedi en visite officielle à Téhéran pour discuter de la coopération dans le secteur pétrogazier. Maja Kocijancic, porte-parole de la Haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Federica Mogherini, avait précédemment annoncé que ce déplacement était programmé depuis longtemps et qu'il s'inscrivait dans le prolongement des engagements prix par l'UE lors des négociations avec l'Iran.

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    «Fumée jaune», propagation… Réflexions d'un ancien pompier sur le sort de Notre-Dame
    Des artisans ayant travaillé à Notre-Dame déclarent ne pas arriver à comprendre l’incendie
    Tags:
    Plan global d'action conjoint (JCPOA), programme nucléaire iranien, Total, Union européenne (UE), Miguel Arias Canete, Mohammad Javad Zarif, Europe, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik