Ecoutez Radio Sputnik
    Une maison ukrainienne (image d'illustration)

    Un militaire ukrainien agresse des civils avec une grenade

    © Sputnik . N. Gurov
    International
    URL courte
    8417

    Lors de ses vacances, un sergent ukrainien a blessé neuf habitants de son village natal avec une grenade à fragmentation. Il s’agit d’un nouveau cas d’utilisation d’armes par des militaires ukrainiens hors de la zone des hostilités à l’est de l’Ukraine.

    Un sergent des forces armées ukrainiennes a lancé une grenade à fragmentation contre des civils, blessant neuf personnes, a fait savoir sur sa page Twitter Arsen Avakov, ministre ukrainien de l'Intérieur.

    ​L'incident est survenu le 20 mai dans l'oblast d'Ivano-Frankovsk (ouest de l'Ukraine) dans le village natal du militaire qui s'y était rendu pour ses vacances. Lors d'une dispute avec ses compatriotes, le sergent a lancé contre eux une grenade.

    On ne dispose pas pour l'instant d'informations sur l'état de santé des blessés.

    Le ministre a appelé les commandants des unités de l'armée à veiller à ce que les militaires ne prennent pas avec eux des munitions en partant en vacances. «Commandants, les grenades ne sont pas un souvenir pour un soldat en voyage!»

    Auparavant, le vice-ministre ukrainien chargé des problèmes des «territoires provisoirement occupés» Gueorgui Touka a parlé de crimes commis par des militaires des forces armées ukrainiennes dans le Donbass (région de l'est de l'Ukraine qui a refusé de reconnaître les résultats du coup d'État de 2014 et qui a proclamé son indépendance vis-à-vis de Kiev). Selon lui, ces militaires sont coupables de l'assassinat de plusieurs civils dans la zone du conflit. Il a parlé notamment de l'assassinat du fils d'un fermier dans la république autoproclamée de Lougansk.

    Lire aussi:

    Kiev renoncerait à récupérer Donetsk et Lougansk par la force
    «Rêve de Porochenko»: Ramzan Kadyrov réagit à la proposition de Kiev de diviser la Russie
    Les responsables ukrainiens nient eux-mêmes la thèse de l’«occupation russe»
    Tags:
    civils, armée, Arsen Avakov, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik