Ecoutez Radio Sputnik
    Damas

    L'armée syrienne rétablit son contrôle sur l'ensemble du territoire de Damas

    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    16661

    L'ensemble du territoire de Damas se trouve aujourd’hui pour la première fois depuis 2011 sous le contrôle de l'armée gouvernementale syrienne, après le départ des radicaux de la partie sud de la ville, d'après le commandement de l'armée.

    Les troupes gouvernementales syriennes ont rétabli leur contrôle sur l'ensemble du territoire de la capitale du pays pour la première fois depuis 2011, a annoncé lundi le commandement de l'armée syrienne.

    «Les opérations menées par nos forces armées et nos alliés ont permis de complètement libérer Hajar al-Aswad et les territoires voisins qui étaient occupés par les terroristes», a indiqué le commandement dans un communiqué.

    Selon l'armée, l'ensemble du territoire de la Ghouta orientale et occidentale se trouve sous le contrôle des militaires syriens.

    «Nos opérations ont conduit à l'élimination d'un grand nombre de terroristes de Daech* et à la reprise de contrôle de Hajar al-Aswad et de Yarmouk, tout comme c'était déjà le cas pour Yalda, Babila et Beit-Sahem», a ajouté le commandement.

    L'offensive appelée à reprendre cette partie de Damas a commencé il y a un mois, après la libération de la Ghouta orientale.

    Selon le site al-Masdar, cette avancée de l'armée syrienne est devenue possible après l'évacuation des membres de Daech* du sud de la capitale conformément à une entente avec Damas. Les autorités syriennes affirment pour leur part qu'il n'y a eu aucun accord.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Le dernier groupe de radicaux quitte le sud de Damas, selon les médias
    Reprise de l’opération anti-Daech dans le sud de Damas après une trêve humanitaire
    Tension, passages secrets: ce qui se passe entre l’armée et les radicaux au sud de Damas
    Tags:
    libération, armée gouvernementale syrienne, Yarmouk, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik