Ecoutez Radio Sputnik
    Les maîtres des canulars téléphoniques russe Vovan Kuznetsov and Alexeï Lexus Stolyarov

    «Faire sauter le pont de Crimée»: ce journaliste US appelle aussi à frapper le Donbass

    © AFP 2018 YURI KADOBNOV
    International
    URL courte
    15337

    Se faisant passer pour le chef de la diplomatie ukrainienne, l’humoriste Lexus a parlé avec Tom Rogan, journaliste qui a appelé à «faire sauter le pont de Crimée». Dans une interview à Sputnik, l’humoriste a révélé des détails piquants de leur conservation, et notamment les conseils de l’Américain de bombarder la région sud-est de l'Ukraine…

    Le journaliste américain Tom Rogan, qui a appelé l'Ukraine à faire sauter le pont de Crimée, a déclaré que sa recommandation était soutenue par le ministre ukrainien des Affaires étrangères Pavel Klimkine. Cependant, l'appel était une farce des célèbres imitateurs russes Lexus et Vovan. Dans une interview à Sputnik, Alexeï Stolyarov, alias Lexus, a révélé quelques détails du canular.

    L'humoriste a raconté en détail à Sputnik la conversation avec le journaliste à scandale. Selon lui, il a répondu aux imitateurs depuis le bureau de The Washington Examiner et «il a laissé son numéro de téléphone et il n'a pas été surpris par l'appel de ["Pavel Klimkine"]».

    «Nous lui avons envoyé un courriel demandant une conversation et il a dit qu'il était flexible. Il nous a laissé son numéro de téléphone, nous avons appelé et nous avons parlé pendant environ quinze minutes. Nous avons dit que le gouvernement ukrainien voulait lui donner un prix dans le domaine du journalisme. Il a accepté et il a été surpris. Il a dit qu'il serait heureux si le ministre ukrainien des Affaires étrangères venait à Washington et buvait une bière avec lui. Il a également dit qu'il conseillait de bombarder la région sud-est de l'Ukraine».

    «Dans notre conversation, il a également dit qu'il avait un père qui travaillait au Département d'État et que sa mère venait d'Angleterre. Son père lui a envoyé un message en lui disant: "Frappe ces Russes dans le ventre"».

    Évoquant ses motivations, l'humoriste note qu'il lui a «semblé étrange que des journalistes conseillent de bombarder un gouvernement étranger». 

    «Maintenant je vois que de nombreux fonctionnaires en Ukraine soutiennent sa position [du journaliste Rogan], en particulier certains nazis et des députés dans la Rada Suprême», souligne-t-il à Sputnik.

    Les propos et le comportement du journaliste américain sont «odieux», estime l'imitateur du ministre ukrainien: «Je pense qu'un journaliste, bien sûr, peut avoir sa propre opinion, mais il devrait rester journaliste. Alors, bien sûr, il ne peut pas exprimer son opinion s'il veut bombarder une population pacifique, surtout comme cela s'est passé dans les médias».

    Le texte intitulé «L'Ukraine devrait faire sauter le pont de Crimée de Poutine» a été publié dans The Washington Examiner mercredi. Dans ses colonnes, Tom Rogan s'est réjoui à l'idée que «l'Ukraine possédait des moyens pour lancer des tirs contre le pont de sorte que celui-ci soit au moins inutilisable.» Il a estimé que du fait de la longueur importante de la construction, les forces aériennes ukrainiennes pouvaient frapper le pont en minimisant les risques de faire de victimes parmi ceux qui l'empruntent.

    L'article a suscité une vague d'indignation en Russie. Dans un communiqué, la diplomatie russe a affirmé que la liberté d'expression ne pouvait justifier un appel aux attentats et aux meurtres. Le Kremlin a de son côté qualifié la publication de «folie».

    Lire aussi:

    Le journaliste US qui a appelé à «faire sauter» le pont de Crimée réagit aux critiques
    L’ambassade russe réagit à l’appel d’un journaliste US à «faire sauter» le pont de Crimée
    «Détruire» le pont de Crimée? Zakharova répond au député ukrainien
    Tags:
    frappe aérienne, canulars, Pavel Klimkine, Lexus (Alexeï Stoliarov), États-Unis, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik