Ecoutez Radio Sputnik
    Pont de Crimée

    La Crimée a tout pour devenir «une station balnéaire internationale de haut niveau»

    © Sputnik . Vitali Timkiv
    International
    URL courte
    Ekaterina Yanson
    9401

    La péninsule criméenne accueille de plus en plus de touristes et d'investisseurs étrangers. Quelles sont alors les perspectives pour que s'y développent des stations balnéaires de niveau international? L'avis de Sherif Hassan Ghed du Centre culturel russe au Caire, représentant d'un pays dont les stations balnéaires sont très réputées.

    Nombreux sont ceux qui s'accordent sur le fait que la Crimée est «la Mecque touristique russe» et que son rôle dans l'industrie touristique mondiale ne fera que croître, comme l'a récemment affirmé à Sputnik le directeur de l'Académie des sciences de Russie, Alexandre Sergueev, en visite sur la péninsule. Pour connaître l'opinion d'une personne qui a grandi tout près de villes balnéaires aussi populaires que Charm el-Cheikh et Hurghada, Sputnik a interrogé le directeur du programme culturel du Centre culturel russe au Caire, Sherif Hassan Ghed, qui est persuadé que les investissements étrangers pourraient métamorphoser de manière étonnante ce territoire.

    «La Crimée est un endroit magnifique et a un avenir radieux devant elle. Il est possible de la transformer en une station balnéaire internationale, de haut niveau, puisque la chose la plus importante, elle l'a: sa beauté qui nous entoure. Ensuite, il faut travailler pour attirer plus d'entreprises et d'investissements étrangers», a-t-il estimé.

    Pour y parvenir, il faudrait prêter attention aux principaux canaux qui nécessitent le financement, poursuit-il: développement des hôtels avec un service de haut niveau, aménagement du littoral pour le rendre plus accessible. L'Égypte pourrait faire profiter la Crimée de son expérience en ce domaine.

    «Le principal, vous l'avez: la Crimée est très belle, il ne reste que ce qu'on peut faire avec les mains», souligne M.Ghed.

    «Nous avons de bonnes entreprises égyptiennes, dans le secteur privé, qui ont une très grande expérience. C'est exactement le secteur privé qui a érigé les plus grandes villes en Égypte qui sont devenues maintenant très populaires dans le monde, comme Hurghada et Charm el-Cheikh. Invitez des hommes d'affaires égyptiens, je suis persuadé qu'au moins une moitié d'entre eux aura une grande envie de travailler en Crimée, de bâtir des hôtels, de travailler sur le service. Ce qui sera profitable pour eux et pour vous.»

    Selon M.Ghed, les relations existantes entre les deux pays sont déjà bonnes, mais peuvent être élargies encore plus. «Il existe des rapports de haut niveau très bons entre nos Présidents, messieurs Sissi et Poutine, il y a une grande sympathie envers la Russie» de la part de l'Égypte. Pour réussir dans les projets en question, il faudrait alors éteindre en même temps les relations économiques, commerciales et aussi culturelles, ajoute-t-il.

    Ces composantes combinées, la Crimée pourra rivaliser dès la prochaine décennie avec les stations balnéaires les plus en vue:

    «Elle sera l'un des meilleurs sites balnéaires du monde. […] Cet endroit le mérite. Je vois que vous travaillez énormément, je vois beaucoup de travaux de construction, allons travailler ensemble» résume M.Ghed.

    Lire aussi:

    «Nouveau Monaco»: ce que la Crimée a et que les autres stations balnéaires n’ont pas
    La Crimée, nouvelle destination touristique pour les Vietnamiens
    Des politiciens ukrainiens se rendent-ils secrètement en Crimée?
    Tags:
    hôtel, littoral, développement, business, construction, coopération culturelle, relations bilatérales, coopération, investisseurs, investissements, beauté, industrie du tourisme, tourisme, station balnéaire, Charm el-Cheikh, Hurghada, Egypte, Russie, Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik