Ecoutez Radio Sputnik
    La Douma russe

    La Douma russe adopte une loi sur les sanctions contre les USA et les pays «non-amicaux»

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    221200

    La Douma d'État (chambre basse du parlement russe) a adopté la loi sur les mesures de riposte russes aux sanctions occidentales. Le document prévoit la possibilité d'introduire des mesures supplémentaires afin de réagir rapidement à l'évolution de la situation et de riposter aux actions inamicales des États-Unis et d'autres pays.

    La loi instaurant les mesures de ripostes russes aux sanctions occidentales a été adoptée ce mardi par la Douma d'État (chambre basse du parlement russe). Elle entrera en vigueur à partir du jour de sa publication officielle. Le document prévoit la possibilité d'introduire des mesures supplémentaires afin de réagir rapidement à l'évolution de la situation et de riposter aux actions inamicales des États-Unis et d'autres pays.

    Les mesures de rétorsion peuvent être appliquées à l'encontre de pays, ou d'organisations se trouvant sous leur juridiction, et peuvent viser les hautes fonctions publiques aussi bien que les civils. Les mesures de rétorsions n'affecteront pas les produits indispensables, en particulier les médicaments.

    Le projet de loi sur les mesures de riposte à la politique antirusse menée par l'Occident a été soumis le 13 avril à la Douma d'État par les chefs des groupes parlementaires et Viatcheslav Volodine, président de la Chambre basse du parlement russe.

    Initialement, le projet de loi donnait au gouvernement la possibilité d'introduire 16 types de restrictions à l'encontre des pays qui ont adopté des sanctions antirusses, des organisations et des entreprises sous leur juridiction ainsi que de leurs citoyens et responsables. La loi n'en comporte plus que six dans sa version adoptée aujourd'hui.

    Le 6 avril, les États-Unis ont imposé de nouvelles sanctions contre 38 hommes d'affaires, officiels et sociétés russes. Sur la liste, l'on retrouve entre autres le fournisseur d'armes russe Rosoboronexport, le ministre de l'Intérieur Vladimir Kolokoltsev, le président de la Commission des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération, Konstantin Kossatchev et le secrétaire du Conseil de sécurité de la Russie, Nikolaï Patrouchev. Ces restrictions prévoient l'interdiction aux personnes et aux sociétés concernées de conclure des marchés avec des ressortissants américains et le gel de leurs avoirs aux États-Unis.

    Lire aussi:

    Sanctions antirusses US: Moscou établit la date butoir de l’adoption de sa riposte
    Riposte russe aux sanctions US: y aura-t-il des répercussions pour la France?
    Schneider Electric: les sanctions antirusses compliquent la tâche à tout le monde
    Tags:
    sanctions, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik