Ecoutez Radio Sputnik
    Une caméra

    Pyongyang refuse l’accès sur son site nucléaire aux journalistes sud-coréens

    © Sputnik . Alexander Vilf
    International
    URL courte
    7170

    Contrairement aux promesses faites lors du sommet historique intercoréen du 27 avril, Pyongyang a refusé l’accès à son territoire aux journalistes sud-coréens qui devaient couvrir la fermeture du polygone nucléaire en Corée du Nord.

    Les autorités nord-coréennes sont revenues sur la parole donnée par Kim Jong-un d'admettre les journalistes sud-coréens à la cérémonie de fermeture du polygone nucléaire en Corée du Nord.

    Mardi matin, des représentants des médias de quatre pays, dont la Russie, sont partis de Pékin pour la Corée du Nord en l'absence remarquée de leurs collègues sud-coréens.

    Séoul a attendu jusqu'au dernier moment, espérant que Pyongyang changerait d'avis et permettrait aux Sud-Coréens de se joindre aux journalistes couvrant la cérémonie et a essayé d'envoyer à la Corée du Nord une liste de journalistes pour approbation. Mais celle-ci n'a pas été approuvée.

    Du 23 au 24 mai, les entrées dans la mine du site d'essais nucléaires de Punggye-ri seront détruites par des explosions et les ouvrages du site seront démantelés.

    Les médias ont relaté que la partie nord-coréenne aurait exigé 10.000 dollars pour les visas de chaque reporter sud-coréen, mais Pyongyang a démenti ces rumeurs.

    Lors du sommet historique intercoréen du 27 avril dernier, le dirigeant nord-coréen avait promis au Président sud-coréen que le processus de fermeture serait ouvert. Des journalistes de cinq pays (Russie, Chine, États-Unis, Corée du Sud et Royaume-Uni) y avaient été invités.

    Mais ensuite, Pyongyang a annulé les pourparlers avec la Corée du Sud prévus le mercredi 16 mai, suite au lancement, le 11 mai, des exercices militaires conjoints Max Thunder de Washington et de Séoul. Pyongyang a qualifié ces manœuvres de «provocation intentionnée».

    Lire aussi:

    La Corée du Nord annonce la date du démantèlement de son site d'essais nucléaires
    Pyongyang fait exploser les trois mines en exploitation du site nucléaire de Punggye-ri
    Pyongyang appelle la Corée du Sud à «faire le bon choix»
    Tags:
    journalistes, nucléaire, Corée du Nord, Corée du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik