Ecoutez Radio Sputnik
    La Palestine

    La ville de Gaza est au bord d’une catastrophe sanitaire et humanitaire

    © AFP 2018 Jonathan Nackstrand
    International
    URL courte
    15410

    Il est urgent d’éviter au système de santé de la ville de Gaza de s’écrouler et d’aider l’UNRWA à faire face aux besoins croissants de la population locale, a déclaré lors d’une conférence de presse organisée le 22 mai le premier responsable de cette organisation onusienne.

    Lors d'une conférence de presse donnée à Gaza ce 22 mai 2018, Pierre Krähenbühl, Commissaire général de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), a appelé tous les pays du monde à participer d'urgence au sauvetage du système de santé de la ville qui est, selon lui, «au bord de l'effondrement».

    «Je lance un appel urgent pour sauver le système de santé de la ville de Gaza en aidant l'UNRWA pour qu'il puisse apporter l'aide et les soins nécessaires aux malades et à tous ceux qui ont subi des amputations [après les derniers affrontements avec l'armée israélienne près de frontière de la bande de Gaza, ndlr]», a déclaré le responsable onusien.

    Décrivant la situation du système de santé de Gaza, M. Krähenbühl a affirmé que «j'ai visité beaucoup d'hôpitaux, de cliniques de l'UNRWA et des centres de réhabilitation, j'ai été choqué par ce que j'ai vu». «Beaucoup de blessés finiront leur vie handicapés et les malades quittent les hôpitaux avant que tous les soins nécessaires ne leur aient été dispensés pour céder leurs places à d'autres blessés, ce qui fait que tout le système de santé est au bord de l'effondrement», a-t-il souligné.

    Tout en affirmant que le monde ne comprend pas vraiment ce qui se passe dans la bande Gaza depuis le 30 mars dernier, le responsable onusien a dénoncé le fait qu'«Israël a délibérément utilisé des balles réelles contre les Palestiniens».

    En conclusion, en affirmant que Gaza fait face à une véritable catastrophe sanitaire et humanitaire dont les conséquences sur les habitants seront désastreuses, le fonctionnaire onusien a souligné que «la crise financière dont souffre l'UNRWA a des répercussions négatives sur la qualité de ses services».

    Les membres du Conseil des droits de l'Homme de l'Onu ont voté, le 18 mai, la question de l'envoi d'inspecteurs criminels pour enquêter sur les meurtres de Palestiniens à Gaza.

    Des dizaines de milliers de Palestiniens de la bande de Gaza ont manifesté le 14 mai à la frontière avec l'État hébreu contre l'inauguration à Jérusalem de l'ambassade américaine en Israël. De violents heurts ont éclaté dans la matinée et se sont poursuivis dans l'après-midi le long de la frontière israélienne.

    Selon le dernier bilan disponible, une soixantaine de Palestiniens ont été tués et plus de 2.700 autres ont été blessés par des soldats israéliens.

    Lire aussi:

    Des dizaines de Palestiniens blessés pas l’armée israélienne à Gaza
    Alger réagit à la décision américaine d’arrêter le financement de l’Unrwa
    L'Égypte ouvre sa frontière avec la bande de Gaza pour un mois
    Tags:
    effondrement, santé publique, UNRWA, Bande de Gaza, Gaza, Palestine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik