Ecoutez Radio Sputnik
    une station de pompage de pétrole en Syrie

    Damas accuse la coalition US d’avoir délibérément bombardé les champs de pétrole en Syrie

    © AFP 2018 Youssef Karwashan
    International
    URL courte
    27967

    La coalition internationale dirigée par les États-Unis a délibérément bombardé des champs de pétrole en Syrie, afin que le gouvernement ne puisse plus les utiliser, tandis que leur restauration exigera beaucoup de moyens, a déclaré à Sputnik le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal al Mikdad.

    Damas a accusé la coalition US d'avoir délibérément bombardé les champs de pétrole en Syrie. Selon le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal al Mikdad, ces actions ont été entreprises par la coalition afin d'empêcher la Syrie d'utiliser ces champs et d'occasionner pour Damas une dépense se chiffrant en dizaines de millions de dollars pour les remettre en état.

    «La coalition dirigée par les États-Unis a bombardé la plupart des champs de pétrole en Syrie et a détérioré la plupart d'entre eux afin d'empêcher la Syrie de les utiliser. Ils l'ont fait pour qu'il soit nécessaire de payer des dizaines de millions de dollars pour reprendre le travail sur ces champs», a indiqué M.Mikdad.

    Il a noté qu'un certain nombre de champs pétroliers étaient maintenant contrôlés par différents groupes, y compris par des détachements kurdes des Forces démocratiques syriennes (FDS).

    «Nous voulons souligner une fois de plus que les Kurdes font partie du peuple syrien. Nous ne voulons pas que quiconque, Kurde, Arabe ou Assyrien, travaille dans l'intérêt d'un autre pays et contre les intérêts de la Syrie. J'espère qu'ils comprendront cela», a déclaré le diplomate.

    Selon Faisal al Mikdad, les États-Unis soutiendront les forces kurdes tant que les intérêts de ces parties coïncideront.

    Il a également ajouté que le gouvernement syrien avait l'intention de reconquérir «chaque centimètre de la terre syrienne».

    Lire aussi:

    Un vice-ministre syrien: la force américaine en Syrie «est fictive et ne nous fait peur»
    Les Kurdes seraient prêts à négocier avec Damas «sans condition préalable»
    Pour Damas, le «retrait» US vise à entraîner les pays arabes dans un conflit ouvert
    Tags:
    gisements de pétrole, coalition anti-Daech, Forces démocratiques syriennes (FDS), Faysal Mikdad, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik