International
URL courte
Sommet entre Trump et Kim à Singapour (80)
15515
S'abonner

La presse américaine spécule sur les craintes du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un face au sommet prévu avec le Président Donald Trump à Singapour dans moins d’un mois. A-t-il vraiment de quoi s’inquiéter pendant son voyage?

On dit que M.Kim est inquiet au sujet d'un putsch militaire ou d'autres actes hostiles qui pourraient avoir lieu en Corée du Nord avec l'objectif de le renverser pendant qu'il sera parti à Singapour pour le sommet prévu avec le Président Donald Trump le mois prochain, a rapporté mardi The Washington Post en citant des sources proches des organisateurs de la rencontre.

Selon les sources, Kim Jong-un est moins soucieux de sa rencontre avec M.Trump que de ce qui pourrait se produire à Pyongyang pendant son absence.

Le Nord-Coréen serait préoccupé par le fait que son voyage à Singapour pourrait laisser son régime vulnérable à un coup d'État militaire ou que d'autres acteurs hostiles pourraient tenter de le renverser, ont déclaré des sources au quotidien américain. La dynastie Kim a gouverné la Corée du Nord depuis sa création après la fin de la guerre de Corée en 1953, rappelle le quotidien.

Donald Trump a également exprimé une certaine appréhension au sujet du prochain sommet après que la Corée du Nord a changé de ton ces derniers jours. Pyongyang a recommencé à élever la voix après que les forces américaines et sud-coréennes ont mené à nouveau des exercices militaires conjoints.

M.Trump a déclaré mardi, en faisant allusion au sommet prévu avec M.Kim: «Il y a une très grande chance que cela ne marche pas». «Cela ne veut pas dire que ça ne marchera pas sur une période de temps, mais ça ne marchera peut-être pas pour le 12 juin», avait-il néanmoins précisé.

Dossier:
Sommet entre Trump et Kim à Singapour (80)

Lire aussi:

Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Le nombre journalier de cas de Covid-19 remonte au-dessus des 21.000 en France
Plus de 120 généraux américains accusent Biden d’avoir volé la victoire à Trump
Tags:
coup d'Etat, Donald Trump, Kim Jong-un, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook