Ecoutez Radio Sputnik
    Édouard Philippe

    Édouard Philippe annule sa visite en Israël, les spéculations vont bon train

    © AP Photo / Francois Mori
    International
    URL courte
    65423

    Invoquant des raisons de politique interne, Édouard Philippe a annulé son déplacement dans l'État hébreu prévu les 31 mai et 1er juin pour inaugurer la Saison croisée France-Israël. Même si la visite sur les Territoires palestiniens a également été reportée, les spéculations sur le véritable motif de cette annulation vont bon train sur le Web.

    Édouard Philippe ne se rendra pas en Israël les 31 mai et 1er juin prochain. Le chef du gouvernement français a décidé d'annuler son déplacement dans l'État hébreu et sur les Territoires palestiniens pour des raisons «d'agenda intérieur lié au travail gouvernemental des prochains jours», a annoncé mercredi Matignon, ce qui n'a pas manqué de faire réagir les internautes:

    M.Philippe devait notamment inaugurer le 1er juin à Jérusalem la Saison croisée France-Israël au côté de son homologue israélien Benjamin Netanyahu. Une visite à Ramallah, dans les Territoires palestiniens, était également au programme, ainsi qu'à Tel Aviv, selon des sources locales citées par l'AFP.

    Les spéculations vont bon train sur Twitter après cette annonce, certains liant cette décision avec le bain de sang du 14 mai dans la bande de Gaza lors d'une manifestation contre le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem qui avait lieu le même jour.

    D'autres regrettent le geste, dénonçant un «piège tendu par les Palestiniens».


    Or, Matignon rejette officiellement tout lien entre ces événements.

    Le Premier ministre avait déjà annulé début d'avril un déplacement prévu au Mali en raison de l'actualité sociale en France, lors du début d'un vaste mouvement de grève à la SNCF.

    Lire aussi:

    Détruire Israël? Netanyahu appelle les Palestiniens à «jeter aux oubliettes» cette idée
    Netanyahou: la paix possible, si les Palestiniens reconnaissent «la réalité» sur Jérusalem
    «Retenue» d'Israël à Gaza: ce qu'on apprend aux Américains sur le sujet palestinien
    Tags:
    Édouard Philippe, Palestine, Israël, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik