Ecoutez Radio Sputnik
    SPIEF s’apprête à accueillir 15.000 participants

    Quand l’isolement fait fausse route: le SPIEF s’apprête à accueillir 15.000 participants

    © Sputnik . Alexander Galperin
    International
    URL courte
    Anna Dedkova
    1121

    Malgré les sanctions et les pressions, la Russie est loin d'être isolée sur le plan international. Voilà le message qui résonnera du 24 au 26 mai entre les murs du Forum de Saint-Pétersbourg. Emmenée par Emmanuel Macron, la délégation française sera la vedette du prochain SPIEF, avec la participation de plus de 70 entreprises.

    Il est tout à fait possible d'essayer d'isoler un pays du reste du monde mais, apparemment, il n'est pas possible d'isoler le monde entier de ce pays. Malgré les pressions exercées par l'Occident sur les milieux d'affaires, la Russie reste un partenaire convoité pour la France, ce qu'a laissé entendre Jean-Yves Le Drian. «Nous avons avec la Russie beaucoup de désaccords (…), mais nous avons aussi des intérêts», a-t-il noté en soulignant qu'un dialogue «franc» doit être engagé avec Moscou.

    La présence de quelque 70 entreprises françaises au Forum économique international de Saint-Pétersbourg SPIEF 2018 témoigne également de cet intérêt.

    «De nombreux hommes d'affaires ont confirmé qu'ils veulent venir au SPIEF et nous pensons que ce sera un forum record en ce qui concerne le nombre de participants, y compris des participants de haut niveau venus de différents pays», a fait remarquer le chef du Fonds russe d'investissement direct, Kirill Dmitriev, intervenant devant des journalistes.

    En fait, au fil des années, le Forum ne fait qu'attirer de plus en plus de participants. A titre de comparaison, le SPIEF 2016 a réuni plus de 12.000 participants venus de plus de 130 États, y compris des chefs d'État et des PDG de grandes sociétés internationales. En 2018, il accueillera un nombre record de participants de haut rang de différents pays, a souligné M.Dmitriev.

    Pour être plus précis, le SPIEF attend 15.000 participants, selon le gouverneur de Saint-Pétersbourg, Gueorgi Poltavchenko qui s'est exprimé à la veille de l'événement. «C'est-à-dire, malgré la rhétorique correspondante, l'intérêt des entreprises et des hommes politiques pour le forum n'a pas disparu», a déclaré le gouverneur de Saint-Pétersbourg.

    Dans le cadre du SPIEF 2018, des tables rondes sont prévues pour développer la coopération économique entre la Russie et l'Afrique, les États-Unis, la Finlande, la France, l'Inde, l'Italie et le Japon.

    Le Président de la République française sera accompagné de grandes délégations représentant plus de 70 entreprises françaises. En 2017, le SPIEF attendait environ 180 membres de la délégation française. Le programme du SPIEF assigne un rôle particulier aux discussions franco-russes. Plusieurs questions d'actualité seront débattues en marge du Forum, dont l'influence des changements sur la scène géopolitique sur le monde des affaires, la probabilité d'une levée des sanctions, l'intérêt des entrepreneurs français pour certains secteurs de l'économie russe.

    En fait, à la veille de l'ouverture du Forum, une rencontre a eu lieu entre le conseiller du Président russe, Anton Kobiakov, et l'ambassadeur de France en Russie, Sylvie Berman, pour souligner l'importance d'un développement cohérent de la coopération multiformat. Comme l'a noté le conseiller, l'état de la participation de la France en tant qu'invité d'honneur au SPIEF 2018 permettra aux pays de signer de nouveaux accords dans le domaine de la coopération économique et culturelle internationale.

    L'ambassadeur français, de son côté, a proposé de maintenir le dialogue d'affaires «Russie-France» déjà bien avancé et d'organiser une discussion dans le cadre du «Dialogue de Trianon» en marge du Forum, qui se tiendra le 26 mai. Selon elle, ces dernières années, l'intérêt des entreprises françaises pour le marché russe n'a cessé de croître.

    La 22e édition du Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF) se tiendra du 24 au 26 mai 2018. La France et le Japon, en tant qu'invités d'honneur du SPIEF, disposent de leurs propres pavillons d'exposition sur le site. Le stand français accueillera notamment, Air liquide, Auchan, Danone, Engie, Michelin, Sanofi, Schneider Electric, Servier, Société Générale, TechnipFMC et Total.

    Lire aussi:

    Le Forum économique de Saint-Pétersbourg brise en mille morceaux les sanctions antirusses
    Après la fermeture des portes du Davos russe, où en sommes-nous?
    Conférence de presse de Poutine et Macron à Saint-Pétersbourg (vidéo)
    Tags:
    Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2018, Saint-Pétersbourg
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik