Ecoutez Radio Sputnik
    Tunnels creusés par les terroristes en Syrie

    Guerre souterraine en Syrie: qu’en est-il des tunnels creusés par les terroristes? (vidéo)

    © Sputnik . HİKMET DURGUN
    International
    URL courte
    2113

    Dès le début de la guerre en Syrie, les terroristes ont utilisé des tunnels souterrains, ce qui compliquait beaucoup le travail des militaires syriens. Le réseau de tunnels continue d’être étudié, de plus en plus de passages étant découverts, a annoncé à Sputnik une source bien informée de la situation sécuritaire à la Ghouta orientale.

    On ne risque pas d'exagérer en disant que des tunnels ont été creusés dans tout le sous-sol de la Ghouta orientale et qu'ils constituaient des villes entières. Les terroristes s'y abritaient pendant les frappes aériennes, s'en servaient comme entrepôts pour leurs équipements et leurs véhicules, a raconté à Sputnik une source au sein des forces de sécurité syriennes.

    «À Ein Tarma, district de cette banlieue de la capitale, on a découvert un tunnel long de plusieurs kilomètres à une profondeur de 15 mètres qui avait plusieurs ramifications menant vers des agglomérations voisines. Dans des tunnels moins profonds, on a trouvé des véhicules, des communications, des ateliers de réparation, des états-majors des terroristes et des caméras de surveillance partout», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter qu'un très grand tunnel avait été découvert récemment sous la ville syrienne de Douma, qui était utilisé par les terroristes comme un marché.

    «Les terroristes et les membres de leurs familles pouvaient y acheter tout ce qu'ils voulaient alors qu'à la surface, les habitants des quartiers occupés manquaient pratiquement de tout. Les terroristes leur proposaient des produits de première nécessité à des prix exorbitants», a relevé l'homme.

    Des sources au sein de l'armée syrienne ont appris à Sputnik que les terroristes utilisaient pour le forage des gros tunnels des matériels spéciaux de fabrication occidentale qui entraient en Syrie depuis la Turquie et l'Arabie saoudite par les frontières au sud et à l'ouest.

    «Nous avons commencé à creuser des tunnels vers les positions des terroristes. Notre tâche consistait à pénétrer dans leur réseau. Nous l'avons réussi à l'aide de calculs d'ingénierie et nous avons fait exploser bien des passages souterrains. Cela nous a aidés à déloger les terroristes de la vieille ville de Homs», a confié à Sputnik le colonel syrien Saleh.

    Selon un autre colonel syrien, Ahmed, certains tunnels dans la province de Homs débouchent sur la frontière avec le Liban d'où les terroristes recevaient de la contrebande.

    «À l'heure actuelle, nous étudions la possibilité d'utiliser certains de ces tunnels dans des buts pacifiques. Après l'étaiement des parois et le respect de toutes les normes de sécurité, les gros tunnels pourraient être réaménagés entre autres en garages, centres commerciaux ou musée des crimes des terroristes», a déclaré à Sputnik un employé du ministère syrien des municipalités.

    Lire aussi:

    Un tunnel souterrain pour passer de RDA en RFA découvert au centre de Berlin
    Israël démolit un tunnel entre Gaza et son territoire
    Damas: le feu de l’armée syrienne oblige les terroristes à reculer (vidéo)
    Tags:
    contrebande, militaires, armée, tunnel, Sputnik, Turquie, Arabie Saoudite, Liban, Ghouta orientale, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik