International
URL courte
755
S'abonner

Alors que d'importantes questions restent à régler entre les États-Unis, le Mexique et le Canada dans le cadre de la renégociation de l'accord de libre-échange entre les trois pays (Aléna), Donald Trump s’en est pris à Ottawa, en qualifiant son voisin du nord de était «très gâté» et «créait beaucoup de difficultés».

S'adressant aux journalistes mercredi, le Président américain a violemment critiqué ses partenaires de l'accord Aléna, relate la chaîne CTV News.

«Ils (le Mexique et le Canada, ndlr) usent des États-Unis depuis longtemps et je ne suis pas content de leurs demandes», a lancé ainsi Donald Trump.

«Mais nous gagnerons à la fin, nous allons gagner et nous allons gagner gros», a-t-il tenu à souligner.

Alors que les trois pays sont empêtrés dans des renégociations depuis des mois, Trump a déclaré que ses partenaires commerciaux, notamment le Canada, étaient «très gâtés».

En réponse à ces remarques, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a relevé que «toutes les négociations étaient difficiles» et que le Canada continuerait de travailler sur un nouvel accord.

Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a déclaré que Donald Trump espérait conclure un nouvel accord commercial nord-américain susceptible d'obtenir l'aval du Congrès à Washington, mais que le Président américain n'excluait pas un accord «écrémé» dans le cas contraire.

M.Mnuchin a précisé que Donald Trump n'avait pas en tête une date butoir spécifique mais que l'élection présidentielle au Mexique, en juillet, et les élections américaines de mi-mandat, en novembre, constituaient des échéances significatives.

Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, a déclaré jeudi dernier que les trois pays étaient très loin d'un accord, parlant de divergences très grandes sur des dossiers comme la propriété intellectuelle, les produits agricoles, le marché du travail et l'énergie.

Lire aussi:

Une personne de 70 ans environ décapitée à l'intérieur de la basilique Notre-Dame à Nice, selon Nice-Matin
Un million de Français sont actuellement porteurs du virus, estime Olivier Véran
Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
Tags:
NAFTA, Mexique, Canada, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook