Ecoutez Radio Sputnik
    Kiev

    Le blocage de Rossiya Segodnya et de RIA Novosti Ukraine pourrait coûter cher à Kiev

    © REUTERS / Gleb Garanich
    International
    URL courte
    3281

    Les autorités ukrainiennes ont sanctionné les agences de presse Rossiya Segodnya et RIA Novosti Ukraine en bloquant ce jeudi l’accès à leurs sites internet. Selon le député russe Anton Morozov, cette action pourrait provoquer la prise de mesures de rétorsion...

    Le blocage des agences de presse Rossiya Segodnya et RIA Novosti Ukraine peut servir de base pour imposer des sanctions contre Kiev, a déclaré à Sputnik le membre du Comité d'État pour les affaires internationales à la Douma (chambre basse du parlement russe), Anton Morozov.

    «Je pense qu'il sera possible de l'évoquer lors de l'examen des questions pertinentes à l'Onu, et, en conséquence, cela pourrait servir de base pour imposer des sanctions et des mesures restrictives contre Kiev», a indiqué Anton Morozov.

    Selon lui, «c'est une énième violation de la norme largement reconnue dans le monde que les médias doivent pouvoir jouir de la liberté dans le travail, dans leurs activités professionnelles.»

    «J'estime que ce fait sera ajouté à la liste des violations par Kiev des règles internationales actuelles», a ajouté M. Morozov.

    Kiev a porté ce jeudi sur la liste des organisations sanctionnées les agences Rossiya Segodnya et RIA Novosti Ukraine en bloquant l'accès à leurs sites internet, indique un document publié sur le site du Président ukrainien Piotr Porochenko.

    Parmi les sites frappées par les sanctions et auxquels l'accès a été bloqué figurent notamment «россиясегодня.рф», «sputniknews.com», «ria.ru», «rsport.ria.ru», «1prime.ru», «realty.ria.ru» и «rian.com.ua».

    Le décret présidentiel ordonne également de «geler les avoirs des agences citées, de limiter ou de cesser de leur fournir des services de télécommunication et de leur interdire l'utilisation des réseaux publics de télécommunication».

    Le 15 mai, plusieurs agents du Service de sécurité d'Ukraine (SBU) ont fait irruption dans les locaux abritant l'agence de presse russe RIA Novosti Ukraine à Kiev. L'intervention du SBU est survenue quelques heures après l'arrestation de Kirill Vychinski, chef du site RIA Novosti Ukraine, qui a la double citoyenneté russe et ukrainienne. Il est accusé de haute trahison. Jeudi, le tribunal de la ville ukrainienne de Kherson a prononcé sa mise en détention provisoire de deux mois.

    Les réseaux sociaux ont condamné cette violation des droits des journalistes avec le hashtag #TruthNotTreason.

    Lire aussi:

    Un incident entre un avion américain et un Su-30 vénézuélien au-dessus des Caraïbes – vidéos
    «En fermant le marché américain à Huawei, Trump a ouvert des possibilités d’investissements chinois accrus en Europe»
    Vidéo de cockpit du crash d’un Boeing dans un lagon en Micronésie
    Tags:
    TruthNotTreason, blocage, Rossiya Segodnya, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik