International
URL courte
7227
S'abonner

Les médias américains parlent de plus en plus du retrait prochain du contingent militaire des États-Unis du territoire syrien. Néanmoins, les représentants du Parti de l'union démocratique (PYD) et des Forces démocratiques syriennes (FDS) ont démenti cette information dans un entretien accordé à Sputnik.

Les Américains n'ont pas du tout l'intention de se retirer de Syrie, a notamment déclaré à Sputnik Ewwas Eli, membre de la direction du Parti de l'union démocratique (PYD).

«Je pense que les États-Unis ne partiront pas de Syrie parce que cela ne répond tout simplement pas à leurs intérêts. Qui plus est, les USA et les FDS ont un accord d'assistance militaire pour dix ans. Aussi, Washington ne cessera-t-il pas de soutenir les FDS tout au long de cette période. Les Américains parlent de leur retrait de Syrie pour faire pression sur les pays arabes et en obtenir de l'argent», a supposé l'interlocuteur de l'agence.

De son côté, un représentant haut placé des FDS a aussi démenti l'information sur le retrait prochain des troupes américaines de Syrie.

«Les représentants américains nous répètent sans cesse n'avoir aucune intention de partir de Syrie. S'ils avaient voulu le faire, ils auraient diminué progressivement leur présence militaire dans la région. Pourtant, au contraire, les États-Unis y renforcent leurs positions, construisent de nouvelles bases militaires à Deir ez-Zor, intensifient leurs activités militaires à Manbij et à la frontière syro-irakienne», a relevé le Syrien à Sputnik.

Il a par ailleurs parlé de plusieurs bases militaires américaines dans le nord de la Syrie, mais a refusé, pour des raisons de sécurité, d'en citer le nombre, ainsi que le nombre des militaires américains déployés dans la région.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
Tags:
base militaire, aide, militaires, Forces démocratiques syriennes (FDS), Parti de l'Union démocratique (PYD) kurde syrien, Ewwas Eli, États-Unis, Deir ez-Zor, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook