International
URL courte
Forum économique de Saint-Pétersbourg 2018 (SPIEF) (36)
10160
S'abonner

Pour construire des relations bilatérales entre l'Europe et la Russie, il faut avoir une vision historique et stratégique des choses dont Vladimir Poutine fait preuve, a déclaré Emmanuel Macron à BFMTV en marge du Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

Dans une interview accordée à BFMTV, le Président français actuellement en première visite officielle en Russie, a commenté son entretien d'hier avec Vladimir Poutine.

«Je crois pouvoir dire que Vladimir Poutine est quelqu'un qui a une vision historique et stratégique des relations entre la Russie et l'Europe. Elle [la Russie, ndlr.] a sa propre histoire et il faut la comprendre pour pouvoir positionner les choses. Mais ce qui m'importe, aussi vrai que je place la relation avec Donald Trump dans l'histoire d'alliance entre la France et les États-Unis au service de la liberté, aussi vrai que je place la relation entre la France et la Russie dans ce cadre historique et c'est ce que j'ai lui dit hier: dans cette vision stratégique la Russie doit être arrimée à l'Europe, la Russie est aussi européenne», a-t-il indiqué.

La 22e édition du Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF) se tiendra du 24 au 26 mai 2018. La France et le Japon, en tant qu'invités d'honneur du SPIEF, disposent de leurs propres pavillons d'exposition sur le site. Le stand français accueillera notamment, Air liquide, Auchan, Danone, Engie, Michelin, Sanofi, Schneider Electric, Servier, Société Générale, TechnipFMC et Total.

Dossier:
Forum économique de Saint-Pétersbourg 2018 (SPIEF) (36)

Lire aussi:

La photo d’un repas proposé dans un Ehpad du Finistère fait polémique
Frappes américaines en Syrie: Moscou réagit
Un «nouveau variant» du drapeau tricolore? Une bourde commise pendant les annonces de Castex ne passe pas inaperçue
Les États-Unis procèdent à des frappes en Syrie
Tags:
Emmanuel Macron, Vladimir Poutine, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook