Ecoutez Radio Sputnik
    Douma, une banlieue de Damas

    Général syrien: il y a un an commençait l’opération de libération du sud de Damas

    © REUTERS / Omar Sanadiki
    International
    URL courte
    0 110

    La libération des terroristes de chaque lopin du sol syrien compte énormément pour le gouvernement syrien et ses alliés, alors que la reprise du sud de la capitale par l’armée est particulièrement significative, les radicaux y ayant été soutenus par Israël, a indiqué à Sputnik Hesam Hassun, général de brigade syrien à la retraite.

    La libération des banlieues sud de Damas a commencé il y a un an, quand l'armée a lancé notamment une campagne visant à couper les voies logistiques des terroristes et celles de leurs arrières, a rappelé à Sputnik le général de brigade à la retraite de l'armée syrienne Hesam Hassun.

    «Le soutien qui leur était accordé de l'étranger s'est tout de suite réduit à son minimum. Et après l'incident du F-16 abattu, les radicaux ont constaté que les possibilités israéliennes de les aider étaient en train de disparaître tout bonnement», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que l'instauration quasi-totale du contrôle sur la frontière syro-jordanienne avait constitué un très grand pas dans le sens du rétablissement de la souveraineté syrienne.

    «C'est justement du sud que s'infiltraient dans le pays des commandos et des armes depuis l'Arabie saoudite et d'autres pays du Golfe», a expliqué le général.

    Selon ce dernier, à l'heure actuelle, le commandement de l'armée syrienne prépare conjointement avec le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie une opération contre les terroristes tout au sud de la Syrie et près du Golan.

    «Ces régions sont toujours contrôlées par des groupes paramilitaires. Parallèlement, des opérations sont élaborées dans la nord du pays», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Lire aussi:

    Quel scénario pour la libération du centre de la Syrie?
    Un ex-général syrien estime que les menaces de Washington ne feront pas reculer Damas
    Israël aurait frappé une région syrienne près de Damas
    Tags:
    contrôle, frontière, armements, opération, libération, radicaux, terrorisme, F-16 Fighting Falcon, Sputnik, Hesam Hassun, Hauteurs du Golan, Jordanie, Israël, Arabie Saoudite, Golfe persique, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik