Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau de Turquie

    Un «mauvais fils» de l’Otan? L’ex-chef de la diplomatie turque répond aux USA

    © REUTERS / Dylan Martinez
    International
    URL courte
    20473

    C’est l’administration américaine qui est le «mauvais fils» de l’Otan, a déclaré Faruk Logoglu, ex-ministre turc des affaires étrangères, interrogé par Sputnik. Il a expliqué le désir de Washington d’empêcher la Turquie d’acheter les S-400 russes par la peur de la concurrence.

    Les tentatives de Washington de contrecarrer la vente des S-400 russes à la Turquie s'expliquent par le fait qu'«il perçoit Moscou comme un concurrent», estime Faruk Logoglu, ancien ministre turc des Affaires étrangères et ex-ambassadeur aux États-Unis. Interrogé par Sputnik, il s'est également prononcé sur une phrase prononcée lors d'une audience du secrétaire d'État américain par un congressiste qui a qualifié la Turquie de «mauvais fils» de l'Otan.

    «En réalité, si dans la famille de l'Otan il y a un mauvais fils, ce n'est pas la Turquie mais les États-Unis et l'administration américaine», a-t-il déclaré.

    Selon lui, la Turquie achète des systèmes russes «puisque cela répond à ses intérêts nationaux».

    Le 23 mai, Mike Pompeo a déclaré devant le Congrès que les États-Unis poursuivaient leurs efforts afin d'empêcher la Turquie d'acheter des S-400 russes. Il a précisé que la Turquie devait «revenir au sein de l'Otan» et mettre ses actions en accord avec les objectifs de l'alliance.

    Au lendemain de son discours, une loi qui prévoit une restriction des fournitures d'armements américains à la Turquie a été adoptée par le Congrès du fait qu'Ankara se procure des systèmes russes. Début mai, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a qualifié d'inadmissible l'éventuel blocage de la vente de chasseurs américains F-35, en ajoutant qu'en cas d'annulation du contrat Ankara devrait prendre des contremesures.

    Lire aussi:

    Le «niet» catégorique de la Turquie à l'exigence des USA d'annuler l'achat de S-400 russes
    Projet américain de contrecarrer l’achat des S-400 par Ankara: Poutine réagit
    Les États-Unis privent la Turquie de leurs F-35 suite à l'achat de S-400 russes
    Tags:
    S-400, Congrès des États-Unis, OTAN, Faruk Logoglu, Mevlüt Cavusolgu, Mike Pompeo, Ankara, Turquie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik