Ecoutez Radio Sputnik
    Turkish Stream

    Un député italien propose de prolonger le gazoduc Turkish Stream jusqu'à l'Italie

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    5250

    L'Italie a tout intérêt à voir le gazoduc Turkish Stream rallongé jusqu'à son territoire, selon un homme politique italien présent au Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

    Prolonger le gazoduc Turkish Stream de la Bulgarie jusqu'à l'Italie est effectivement possible, a déclaré à Sputnik Paolo Grimoldi, député du parlement italien et membre du parti la Ligue.

    «Qu'avons-nous à faire? Actuellement, la Russie construit aussi le Turkish Stream. La Bulgarie se montre intéressée. Nous avons besoin d'un nouvel accord qui permettrait au Turkish Stream d'arriver de la Bulgarie en Italie et de profiter du gaz russe, l'intérêt de la Russie étant non seulement économique, mais aussi politique. Nous achetons du gaz à la Russie et il provient du territoire ukrainien», a indiqué le député italien en marge du Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

    L'homme politique a estimé que le gazoduc pouvait effectivement être rallongé jusqu'à l'Italie.

    «Pourquoi pas? Ils (les Russes) construisent le Nord Stream qui passe par le fond de la mer Baltique, ils construisent le Turkish Stream, ainsi, s'il apparaît en Bulgarie, non loin de l'Italie, nous pourrons le rallonger», a ajouté le parlementaire italien.

    Il a souligné que cela faisait partie des intérêts économiques de l'Italie.

    «Mais pour cela, nous avons besoin d'un plus grand nombre d'accords avec la Serbie et avec d'autres pays. L'Autriche pourrait accepter et s'y intéresser», a poursuivi l'homme politique.

    Selon lui, les autorités italiennes précédentes étaient davantage soucieuses d'avoir de bonnes relations à l'intérieur de l'Union européenne que de respecter les intérêts de leur propre pays.

    «Actuellement, nous avons un nouveau gouvernement. Comme nous l'avons annoncé lors de la campagne électorale, nous devons avant tout penser à nos propres intérêts. Et nos intérêts consistent à travailler en direct avec la Russie et son gouvernement», a souligné Paolo Grimoldi.

    Lire aussi:

    Quel effet aura le Turkish Stream sur les relations entre la Bulgarie et la Turquie?
    La Bulgarie fait un pas de plus vers le gazoduc Turkish Stream
    Turkish Stream: la Bulgarie et la Serbie veulent signer
    Tags:
    gazoduc, Italie, Bulgarie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik