Ecoutez Radio Sputnik
    Un char de l'armée israélienne

    Un char israélien frappe un poste d'observation dans la bande de Gaza, des morts

    © AFP 2018 JACK GUEZ
    International
    URL courte
    9221

    Au moins trois personnes ont été tuées dimanche dans la bande de Gaza par les tirs d’un char israélien effectués en réaction à la pose d’une mine par les radicaux.

    Un char de l’Armée de défense d’Israël a pris pour cible un poste d’observation des radicaux dans la partie sud de la bande de Gaza après la neutralisation d’une mine posée par les extrémistes, a annoncé le journal israélien Yediot Aharonot.

    «Les soldats israéliens ont fait exploser dimanche une mine qui avait été installée le samedi 26 mai près de la barrière de sécurité, dans le sud de la bande de Gaza, pour porter préjudice aux militaires israéliens dans ce secteur. En réaction à la pose de la mine, un char israélien a frappé un poste d’observation militaire du Hamas dans le sud de la bande de Gaza», a indiqué le service de presse de l’armée cité par le journal.

    D’après l’armée, personne n’a été blessé côté israélien. Le journal Yediot Aharonot fait état de deux morts parmi les Palestiniens, probablement des membres du groupe ultra-radical Jihad islamique*, se référant à des sources palestiniennes.

    Le ministère gazaoui de la Santé parle quant à lui de trois morts dont deux membres du Jihad islamique*.

    Samedi soir, des chasseurs israéliens ont frappé des cibles militaires dans un camp du mouvement Hamas situé dans le sud de la bande de Gaza. Selon les militaires, cette attaque était une réaction à l’incident survenu le même jour à la frontière israélienne: plusieurs personnes ont violé la frontière et ont essayé de porter préjudice à l’infrastructure de sécurité israélienne.

    Au moins 114 Palestiniens ont été tués et plus de 13.000 autres blessés ou intoxiqués aux gaz dans les affrontements entre Palestiniens et soldats israéliens depuis le 30 mars dernier. Le 14 mai dernier, les violences sont montées d’un cran, plus de 60 Palestiniens ont été tués. L’action de protestation du 14 mai s’est déroulée dans la bande de Gaza à l’occasion de l’inauguration l’ambassade des États-Unis à Jérusalem.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Israël frappe à nouveau le Hamas malgré le cessez-le-feu
    Un char israélien détruit un poste d'observation palestinien dans la bande de Gaza
    Israël attaque des positions du Hamas dans la bande de Gaza
    Tags:
    tirs, char, morts, Jihad islamique, Jihad islamique en Palestine (JIP), Armée de Défense d'Israël, Yediot Aharonot, Bande de Gaza, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik