Ecoutez Radio Sputnik
    Une délégation italienne en visite en Crimée

    Une délégation italienne en visite en Crimée: «L'amitié n'est pas sujette aux sanctions»

    © Sputnik . RIA Novosti Crimea/Andrey Kireyev
    International
    URL courte
    5320

    Sébastopol a reçu la visite d'une délégation italienne pour examiner l'ouverture dans cette ville de Crimée d'un mémorial en l'honneur de plus d'un millier de soldats italiens tombés pendant la guerre de Crimée au XIXe siècle. L'idée est développée depuis 2015, lorsqu'elle a été exposée par Vladimir Poutine et Silvio Berlusconi.

    Les autorités de Sébastopol ont accueilli une délégation italienne en visite privée. Les interlocuteurs ont évoqué la mise en place dans la ville d'un parc à la mémoire des soldats italiens tombés pendant la guerre de Crimée qui a opposé, de 1853 à 1856, l'Empire russe à la coalition de l'Empire ottoman, de la France, du Royaume-Uni et du royaume de Sardaigne.

    Les invités italiens ont remercié les autorités de la ville pour avoir soutenu le projet et leur ont remis une médaille commémorative à cette occasion.

    «L'amitié n'est pas sujette aux sanctions», a déclaré l'un des membres de la délégation.

    L'initiative a été formulée en 2015 par le Président Vladimir Poutine et l'ex-Premier ministre italien, Silvio Berlusconi.

    Les projets prévoient de rétablir le cimetière militaire sur la montagne de Gasfort où reposent plus de 1.000 militaires italiens, ainsi que le monument érigé à la mémoire des soldats tombés, mais détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, a précisé la chaîne TV et radio Canal informationnel de Sébastopol. Les autorités officielles de Rome ont d'ores et déjà communiqué les noms de tous les combattants tués pendant la guerre de Crimée.

    La Crimée, qui est redevenue russe à l'issue d'un référendum en 2014, accueille régulièrement des délégations étrangères. Lors du quatrième Forum économique international de Yalta, qui s'est déroulé du 19 au 21 avril, près de 3.000 participants venus de 60 pays d'Afrique, d'Amérique latine, d'Asie et d'Europe ont pu découvrir ou redécouvrir la péninsule.

    Une délégation de la commune française de Marignane s'est notamment rendue en Crimée du 14 au 16 mai pour signer un accord de jumelage avec la ville d'Eupatoria.

    Silvio Berlusconi a été en Crimée lors d'une visite privée en septembre 2015. En compagnie de Vladimir Poutine, il a visité Yalta, l'entreprise de vinification Massandra et la cathédrale Saint Vladimir à Chersonèse. Il avait alors exprimé l'espoir de se rendre en Crimée encore une fois.

    Lire aussi:

    Une délégation française se rend en Crimée
    Pékin accueillera prochainement un centre culturel et d'information de la Crimée
    Et si on reliait la Crimée à la France par un pont?
    Tags:
    soldats, sanctions antirusses, amitié, monument, cimetière, guerre, guerre de Crimée (1853-1856), Seconde Guerre mondiale, Silvio Berlusconi, Vladimir Poutine, Sardaigne, Eupatoria, Empire ottoman, Massandra, Marignane, Asie, Amérique latine, Afrique, Sébastopol, Yalta, Royaume-Uni, Italie, Crimée, Europe, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik