International
URL courte
2401
S'abonner

Deux destroyers et un pétrolier de la flotte russe du Pacifique ont jeté l'ancre dimanche non loin de la station balnéaire thaïlandaise de Pattaya.

Un groupe de navires de la flotte russe du Pacifique comprenant deux destroyers, l’Admiral Tribouts et l’Admiral Vinogradov, et le pétrolier Petchenga est arrivé dimanche à la base navale thaïlandaise de Sattahip, à Pattaya, pour une visite amicale qui durera jusqu’au 31 mai, indique un correspondant de Sputnik sur place.

Le commandant et les officiers de haut rang de la base de Sattahip ont accueilli les bâtiments de guerre russes aux sons des marches militaires thaïlandaises interprétées par les fanfares de la Flottille de l’est de la Marine royale thaïlandaise.

Les deux destroyers russes ont jeté l’ancre non loin du croiseur lance-missiles HTMS Chakri Naruebet (CVH-911), navire amiral de la Marine thaïlandaise, qui participe ce dimanche à la journée portes ouvertes à la base navale de Sattahip.

​Alors que le navire thaïlandais accueillait des centaines d’habitants locaux et touristes pour une excursion gratuite, de nombreux citoyens russes résidant en Thaïlande ont pu monter à bord du destroyer russe Admiral Tribouts où ils ont notamment pu se prendre en photo devant un hélicoptère Kamov Ka-27 embarqué.

Les commandants du groupe de la flotte russe du Pacifique et de la base de Sattahip ont mené des entretiens consacrés cette fois à un sujet pacifique: un match de football amical entre les marins des deux pays. Ces discussions ont clôturé le programme de la première journée de la visite.

​Selon le ministère russe de la Défense, les navires de la flotte du Pacifique ont quitté le port de Vladivostok le 7 mai dernier. Pendant leur mission de deux mois, ils feront des escales dans plusieurs ports étrangers et participeront aux exercices navals russo-chinois Joint Sea 2018.

​Les équipages des navires ont déjà mené des manœuvres de lutte anti-sous-marine en mer des Philippines. Leurs hélicoptères embarqués ont effectué plus de 10 décollages et atterrissages.

Lire aussi:

Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
Liban: avec l’arrivée en grande pompe du pétrole iranien, le jour de gloire du Hezbollah?
Tags:
Thaïlande, Pattaya, Flotte russe du Pacifique, Marine royale thaïlandaise, Joint Sea 2018 (exercices russo-chinois), Admiral Tribouts (grand bâtiment anti-sous-marin), destroyer Admiral Vinogradov, HTMS Chakri Naruebet (CVH-911), Petchenga, base navale de Sattahip
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook