International
URL courte
14929
S'abonner

Le Royaume-Uni semble avoir l'intention de rester dans l'Union européenne, estiment les eurosceptiques qui attirent l'attention sur le fait que le cabinet ait mis de côté des centaines de milliers de livres sterling pour les élections au Parlement européen.

Le cabinet du Royaume-Uni est soupçonné d'avoir l'intention «secrète» de rester dans l'Union européenne, malgré le Brexit, affirme The Telegraph. Ces pensées ont été suggérées aux eurosceptiques par le fait que le gouvernement ait débloqué 829.000 livres sterling (presque 946.000 euros) aux «activités liées à l'élection au sein du Parlement européen».

Le journal rappelle que les élections doivent se tenir entre le 23 et le 26 mai 2019, alors que le Royaume-Uni doit quitter l'UE presque deux mois avant, le 29 mars.

La commission électorale a expliqué l'octroi des ressources par «des mesures de précaution» et a ajouté que le pays ne participerait «probablement» pas aux élections.

Lors du référendum du 23 juin 2016, les Britanniques ont décidé de quitter l'Union européenne. Les négociations entre Londres et Bruxelles sur les conditions du Brexit ont commencé le 19 juin 2017, soit à peu près un an après la tenue de ce référendum. Le dialogue devra se poursuivre jusqu'au mois d'octobre 2018, puis les parties disposeront de six mois pour faire ratifier les accords obtenus par leurs parlements nationaux. Le Royaume-Uni devra avoir quitté l'Union européenne le 29 mars 2019. S'ouvrira alors une période transitoire jusqu'au 31 décembre 2020.

Lire aussi:

Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un gardien égorgé par un détenu djihadiste, le Maroc sous le choc
Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et plusieurs centaines de blessés - images
Tags:
élections, référendum, eurosceptiques, Brexit, The Telegraph, Parlement européen, Union européenne (UE), Bruxelles, Londres, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook