International
URL courte
3180
S'abonner

Neuf soldats saoudiens et cinq yéménites auraient été éliminés par des snipers de l’armée rebelle houthie durant les combats de ces derniers jours dans la province saoudienne de Jizan, selon la chaîne Al-Masirah, ce 28 mai.

Une unité de snipers de l'armée rebelle houthie, au Yémen, aurait annoncé ce 28 mai avoir tué 14 soldats saoudiens et yéménites dans la province de Jizan, au sud-ouest de l'Arabie saoudite, selon la chaîne Al-Masirah, proche du mouvement Ansar Allah.

«Nos tireurs d'élite ont réussi à abattre 9 soldats saoudiens à Ouad Jarah, dans la province de Jizan, durant les combats de ces derniers jours», aurait déclaré une source militaire appartenant à l'unité citée par la chaîne. «Ils ont aussi réussi à tuer cinq soldats de l'armée loyale à Abd Rabo Mansour Hadi sur son nouveau site militaire à Jizan», aurait ajouté la source.

Pour rappel, l'Agence de presse officielle saoudienne (SPA) et le journal Sabaq ont annoncé ces derniers jours que six soldats saoudiens auraient été tués lors d'affrontements avec les rebelles houthis près de la frontière avec le Yémen.

Les Houthis ont lancé le 27 mai un missile sur les troupes gouvernementales du leader yéménite Abd Rabo Mansour Hadi, soutenu par la coalition arabe. Selon la chaîne Al-Masirah, il s'agit d'un missile M-2. Le nombre de victimes éventuelles reste à préciser.

Les Houthis, qui contrôlent une bonne partie du Yémen, dont la capitale Sanaa, ont tiré une série de missiles en direction du royaume saoudien au cours des derniers mois. Le 25 mars, les systèmes saoudiens de la défense antiaérienne ont intercepté sept missiles tirés par les rebelles dont trois au-dessus de Riyad. Un Égyptien a été tué et deux autres personnes ont été blessées par les débris.

Après cette attaque, l'Arabie saoudite a de nouveau accusé l'Iran de livrer illégalement des missiles et d'autres armes aux Houthis. Téhéran a rejeté les accusations, les considérants comme «irresponsables» et susceptibles de provoquer une guerre.

Une coalition arabe, dirigée par Riyad, lutte depuis 2015 au Yémen contre le mouvement des Houthis, dans le but de rétablir au pouvoir le Président Abd Rabbo Mansour Hadi, reconnu par la communauté internationale.

Lire aussi:

Policier tué à Avignon: ce que l'on sait du tireur
Le pass sanitaire français «ressemble beaucoup à ce que propose Davos, qui est la mise en place d’un système de traçage»
Étrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
Tags:
morts, tireurs d'élite, Ansarullah, Abd Rabbo Mansour Hadi, Yémen, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook