Ecoutez Radio Sputnik
    La situation dans le quartier du camp de Yarmouk, dans la banlieue sud de Damas

    Un centre de Daech pour apprendre aux enfants à manier des armes révélé en Syrie (vidéo)

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    3014

    Après avoir entièrement libéré la banlieue sud de Damas des djihadistes, les militaires de l'armée syrienne y ont fait une découverte terrifiante. Les radicaux avaient transformé des écoles en centres de Daech* pour endoctriner les enfants et leur apprendre à manier des armes.

    La semaine dernière, l'armée syrienne a confirmé que la banlieue sud de Damas avait été libérée des djihadistes, notamment le district de Muhayam al-Yarmouk.

    Les militaires ont fait dans le camp de réfugiés de Yarmouk et la ville voisine d'Al-Hajar al-Aswad une découverte à en perdre la parole: des centres de Daech* pour les enfants soldats appelés à prendre la relève. Ainsi, les bâtiments des écoles ont été transformés en centres d'entraînement où les enfants apprenaient à manier des armes, étaient formés aux idées extrémistes et à l'interprétation de l'islam par les terroristes.

    Un correspondant de Sputnik a réussi à filmer l'intérieur de l'école située à Al-Hajar al-Aswad. Bien qu'à demi-détruite, elle garde encore l'empreinte de la présence des djihadistes. Ses murs ont été repeints de noir et recouverts de postulats extrémistes qui étaient enfoncés dans la tête des enfants à l'étape initiale de leur formation. Ces slogans, gravés en grosses lettres, sont partout, bien visibles, jusque dans la salle de gymnastique. Par la suite, les garçons étaient envoyés dans des camps d'entraînement pour suivre une formation militaire.

    Les livres de la bibliothèque ont été brûlés. Il reste bien sûr de la littérature, comme il se doit dans une école, mais uniquement celle qui est autorisée par les terroristes.

    Des psychologues syriens avaient précédemment déclaré à Sputnik que de nombreuses personnes, qui avaient été retenues en captivité par les djihadistes, se trouvaient toujours en état de «fanatisme», ce qui compliquait leur réhabilitation et leur retour à une vie pacifique normale.

    Les enfants auxquels on a appris à manier des armes se distinguent de ceux qui sont tout simplement effrayés par les explosions et les horreurs vécues, avait indiqué Sana Mansha, membre du groupe des psychologues syriens qui ont travaillé avec les réfugiés de la Ghouta orientale.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Jean Lassalle: «les Européennes sont une course inutile, stupide, sans aucun sens»
    La base russe de Hmeimim repousse une attaque aux lance-roquettes multiples, 180 djihadistes éliminés
    Moscou commente la reprise par les USA des importations de pétrole vénézuélien
    Tags:
    centre d'entraînement, terrorisme, enfants soldats, Daech, Sputnik, Ghouta orientale, Al-Hajar al-Aswad, Yarmouk, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik