Ecoutez Radio Sputnik
    Combattants des YPG

    Ankara dessine les contours de l'avenir de Manbij

    © REUTERS / Rodi Said
    International
    URL courte
    5810

    Ankara s'attend à ce que les kurdes des YPG se retirent de la ville syrienne de Manbij d'ici la fin de l'été, selon le chef de la diplomatie turque.

    Les formations des Unités de protection du peuple (YPG, kurdes) devront quitter la zone de Manbij dans le nord de la Syrie avant la fin de l'été, a promis mercredi le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu.

    «Les YPG se retireront de Manbij d'ici la fin de l'été. Pendant une période de transition qui s'en suivra, des unités turco-américains seront chargées de gouverner la région, après quoi le contrôle de la ville sera remis à la population locale», a fait savoir le chef de la diplomatie turque dans un entretien avec la chaîne de télévision AHaber.

    Selon lui, la date du début du retrait des YPG de Manbij sera fixée au cours de sa prochaine visite à Washington programmée pour le 4e juin.

    Ankara craint que les unités YPG (organisation considérée comme terroriste en Turquie) ne prennent contrôle de la vaste zone située à la frontière entre la Turquie et la Syrie. En janvier dernier, l'armée turque a lancé une opération militaire contre les combattants des YPG dans la région syrienne d'Afrine.

    Par la suite, le vice-Premier ministre turc Bekir Bozdag a déclaré que les forces turques pourraient entrer à Manbij si les YPG n'acceptaient pas à quitter la ville.

    Lire aussi:

    Les forces kurdes annoncent leur retrait de Manbij en Syrie
    Ankara appelle Washington à cesser de soutenir les partis kurdes de Syrie
    Les militaires US risquent de subir des frappes turques en Syrie
    Tags:
    contrôle, retrait, Rameau d'olivier, Unités de protection populaire kurdes (YPG), Bekir Bozdag, Mevlut Cavusoglu, Afrine (Syrie), Manbij, Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik