International
URL courte
11221
S'abonner

Bien que la Corée du Nord n’envisage pas d’abandonner ses armes nucléaires dans un proche avenir, Kim Jong-un aurait l’idée «d'ouvrir une franchise de hamburgers occidentaux à Pyongyang pour démontrer sa bonne volonté», selon la chaîne NBC News qui cite un rapport de la CIA.

Alors que la Corée du Nord ne compte pas abandonner le développement des armes nucléaires, le pays envisagerait cependant de faire un geste de bonne volonté en ouvrant dans le pays un réseau de restaurants d'une franchise occidentale de fast-food, annonce la chaîne NBC News en citant trois responsables de l'agence de renseignement américaine.

«Kim veut faire un geste pacifique envers le Président américain dont l'amour pour les hamburgers est bien connu, et qui avait dit durant la campagne de 2016 qu'il voulait parler des armes nucléaires avec le leader nord-coréen autour d'un hamburger», lit-on dans le média.

The Washington Post avait auparavant signalé que des émissaires américains s'étaient rendus en Corée du Nord pour y préparer le sommet qui doit réunir Trump et Kim au mois de juin.

Cette visite de la délégation américaine en Corée du Nord s'inscrit dans la récente incertitude sur la tenue de cette rencontre. Jeudi 24 mai, dans une lettre adressée à Kim Jong-un, Donald Trump lui a annoncé son refus de le rencontrer à Singapour et lui a demandé de le rappeler ou de lui écrire s'il était prêt à «changer d'avis concernant ce sommet particulièrement important».

Plus tard, le locataire de la Maison-Blanche a exprimé ses regrets concernant l'annulation du sommet de Singapour tout en espérant pouvoir rencontrer le dirigeant nord-coréen dans l'avenir.

La Corée du Nord a annoncé de son côté qu'elle restait ouverte à une telle réunion.

 

Lire aussi:

«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Nouveau rebondissement dans l'affaire Elisa Pilarski tuée par des chiens
Tags:
burger, missiles, CIA, Donald Trump, Kim Jong-un, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook