Ecoutez Radio Sputnik
    Logo de CNN

    L'affaire Babtchenko pousse-t-elle un vétéran de CNN à adopter un langage à la russe?

    © AP Photo / David Goldman
    International
    URL courte
    Meurtre du journaliste russe Arkadi Babtchenko en Ukraine (16)
    22380

    Des propos plutôt inattendus ont été tenus par une ancienne correspondante de CNN, Jill Dougherty, qui a estimé que l'histoire de la mort et de la résurrection du journaliste russe Arkadi Babtchenko «est un coup énorme porté à la réputation de l'Ukraine».

    La rocambolesque affaire Babtchenko, journaliste russe d'abord annoncé mort, puis en vie, a suscité des critiques à l'égard de Kiev même de la part de journalistes occidentaux. Ainsi, Jill Dougherty, adepte d'une ligne plutôt dure et ex-correspondante de la chaine CNN, qui y avait travaillé pendant une trentaine d'années et est partie en 2013, s'est prononcée catégoriquement à ce sujet.

    «Beaucoup de nouvelles étranges proviennent d'Ukraine», a-t-elle constaté sur CNN. «C'est une bonne nouvelle que Babtchenko soit vivant, mais je crois que c'est un énorme coup porté au journalisme et éventuellement à la réputation de l'Ukraine, parce que personne ne croira plus jamais cette dernière.»

    «Si c'est vrai que les services spéciaux ukrainiens ont été mis en garde à l'avance contre une tentative d'assassinat de Babtchenko et ont mené l'opération, si cela est vrai, ils en ont fait trop», a-t-elle ajouté. «Qui va croire alors les services spéciaux ukrainiens s'ils organisent quelque chose d'autre? Une autre conspiration? Une autre opération spéciale?»

    Le journaliste russe Arkadi Babtchenko dont l'assassinat a été annoncé mardi soir à Kiev, est en vie, a annoncé mercredi Vassili Gritsak, chef du Service de sécurité d'Ukraine (SBU).

    Le ministère ukrainien de l'Intérieur a annoncé mardi soir l'assassinat d'Arkadi Babtchenko, un écrivain et correspondant de guerre d'origine russe qui résidait en Ukraine. Selon le ministère, le journaliste a été mortellement blessé par balles près de son domicile. Mercredi après-midi, le Service de sécurité d'Ukraine a déclaré que M.Babtchenko était en vie et que les informations diffusées mardi faisaient partie d'une opération spéciale des services secrets ukrainiens.

    Vassili Gritsak, chef du SBU, a annoncé mercredi que les informations sur le meurtre de M.Babtchenko ont fait partie d'une opération spéciale destinée à prévenir une attaque contre le journaliste. M.Gritsak a précisé que le SBU avait appris qu'un attentat contre M.Babtchenko était en préparation et qu'il a décidé de lancer une opération pour lui sauver la vie et pour capturer l'assassin présumé.

    Le journaliste Babtchenko a donné une conférence de presse au siège du SBU pour s'excuser auprès de ses collègues et de son épouse. Il a annoncé que l'opération spéciale lancée par le SBU avait duré deux mois.

    Arkadi Babtchenko est un écrivain et correspondant de guerre d'origine russe. Il est connu pour ses prises de positions controversées à l'égard des autorités russes et de la Russie. En décembre 2016, la réaction de M.Babtchenko au crash d'un Tu-154 à Sotchi a eu un grand retentissement.

    L'avion se dirigeant sur la base russe de Hmeimim en Syrie s'est écrasé ayant à son bord des journalistes et les artistes de l'ensemble Alexandrov. Arkadi Babtchenko a écrit qu'il n'éprouvait ni compassion ni pitié pour les victimes. Le journaliste a travaillé pour plusieurs chaînes de télévision et journaux en Russie avant de quitter le pays en 2017. Il a résidé en République tchèque et en Israël avant de s'installer en août 2017 en Ukraine.

    Dossier:
    Meurtre du journaliste russe Arkadi Babtchenko en Ukraine (16)

    Lire aussi:

    Maria Zakharova sur la propagande qui règne autour du journaliste russe Arkadi Babtchenko
    Poutine: la «résurrection» de Babtchenko est une mise en scène forcément contre-productive
    L’affaire Babtchenko va coûter cher en crédibilité aux «médias libres», selon Stoltenberg
    Tags:
    langage, propos, déclaration, réputation, CNN, Arkadi Babtchenko, Jill Dougherty, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik