Ecoutez Radio Sputnik
    nord-est de la Syrie

    Assad: sans aide extérieure aux terroristes, les autorités les auraient anéantis en un an

    © Sputnik . Alexander Makarov
    International
    URL courte
    11572

    Les pays occidentaux, les États-Unis en tête, apportent leur soutien aux terroristes en empêchant les autorités du pays d’en finir avec eux, a estimé le Président syrien.

    Les autorités syriennes auraient pu en finir avec le terrorisme sur le territoire du pays en un an si les djihadistes n'avaient pas bénéficié d'une aide étrangère, a déclaré le Président Bachar el-Assad dans une interview à la chaîne RT.

    «Chaque offensive réussie, chaque victoire, chaque région libérée nous rapprochent de la fin du conflit. J'ai toujours dit que sans intervention extérieure, nous aurions eu besoin de moins d'un an pour y arriver», a déclaré le Président syrien.

    Bachar el-Assad
    © Photo. Press Service of the President of Syria
    Bachar el-Assad a ajouté qu'il était «compliqué» de prédire les délais dans lesquelles la guerre prendrait fin. «Cependant nous nous en rapprochons, c'est évident», a-t-il précisé.

    Le chef d'État syrien a également estimé que les pays occidentaux apportent leur soutien aux terroristes en empêchant les autorités du pays d'en finir avec eux.

    «Nos adversaires cherchent à retarder notre victoire. C'est principalement l'Occident, les États-Unis en tête et leurs marionnettes en Europe et dans notre région, ainsi que leurs militaires engagés en Syrie. Ils réalisent cet objectif en soutenant des groupes terroristes et en aidant de nouvelles forces à pénétrer en Syrie, et en érigeant des obstacles au processus politique (de règlement du conflit, ndlr.)», a-t-il ajouté.

    Ces derniers deux mois, l'armée syrienne a repris le contrôle de plusieurs localités dans le nord de la province de Homs et dans le sud de celle de Hama, ainsi que sur l'ensemble de la banlieue de Damas.

    Le conflit armé en Syrie dure depuis mars 2011 et a fait, selon l'Onu, près de 400.000 morts.

    Lire aussi:

    Bachar el-Assad s'est rendu en Russie pour rencontrer Vladimir Poutine
    «Assad était et reste le Président légitime de la Syrie»
    Assad: l’opération russe en Syrie a permis au règlement politique d'aller de l'avant
    Tags:
    terrorisme, Bachar el-Assad, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik