Ecoutez Radio Sputnik
    Sergueï Lavrov

    Lavrov à Pyongyang: quels sujets a-t-il abordés avec son homologue nord-coréen?

    © Sputnik . Ramil Sitdikov
    International
    URL courte
    580

    Le ministre russe des Affaires étrangères a entamé jeudi son déplacement en Corée du Nord qui a lieu à l’approche d’un possible sommet entre Pyongyang et Washington. En prônant la normalisation au sujet du nucléaire nord-coréen, il a appelé les parties à éviter les «mouvements brusques».

    Sergueï Lavrov, qui s'est rendu ce jeudi en Corée du Nord, a salué la normalisation en cours sur la péninsule de Corée, tout en appelant à éviter les «mouvements brusques» dans ce processus qu'il a qualifié de «fragile».

    «Nous saluons les sommets qui ont déjà eu lieu entre Pyongyang et Séoul et les rencontres qui sont prévues entre les responsables nord-coréens et américains […] Nous considérons qu'il est extrêmement important de traiter ces contacts avec délicatesse, sans tenter de faire des mouvements brusques ni d'accélérer ce processus artificiellement», a déclaré le chef de la diplomatie russe à l'issue de négociations avec son homologue nord-coréen.

    Il s'est également prononcé sur le lien entre le retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien et un possible règlement du problème du nucléaire nord-coréen.

    «Je suis certain que la Corée du Nord est au courant de l'histoire de ces dernières années et définira sa position en tenant compte de tous les facteurs», a-t-il précisé.

    Les deux parties ont également discuté du développement de leurs relations économiques, sur fond des sanctions de l'Onu contre Pyongyang qui ont été durcies le 12 septembre dernier suite au sixième essai nucléaire nord-coréen.

    Sergueï Lavrov s'est entretenu ce jeudi avec le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong-ho dans le cadre de son déplacement en Corée du Nord. Cette entrevue intervient deux semaines avant un possible sommet entre Washington et Pyongyang. Le jeudi 24 mai, dans une lettre adressée à Kim Jong-un, Donald Trump lui avait annoncé son refus de le rencontrer le 12 juin à Singapour tout en lui demandant de le rappeler ou de lui écrire s'il était prêt à «changer d'avis concernant ce sommet particulièrement important».

    Plus tard, le chef de la Maison-Blanche a exprimé ses regrets concernant l'annulation de ce sommet et a émis le souhait de pouvoir rencontrer son homologue nord-coréen dans l'avenir. La Corée du Nord a annoncé de son côté qu'elle restait ouverte à une telle réunion.

    Lire aussi:

    Rencontre Trump-Kim annulée, l'armée US mise en état d'alerte
    Les délégations US et nord-coréenne évoquent le sommet à venir entre Trump et Kim
    La rencontre Trump-Kim toujours en jeu, mais des émissaires US sont déjà en Corée du Nord
    Tags:
    nucléaire coréen, négociations, Ri Yong-ho, Kim Jong-un, Sergueï Lavrov, Corée du Nord, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik