Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump et Angela Merkel

    Merkel aurait brigué un quatrième mandat pour contrecarrer Trump

    © Sputnik . Vladimir Astapkovitch
    International
    URL courte
    7104

    La chancelière Angela Merkel s’est sentie obligée de briguer un quatrième mandat pour faire face au programme politique de Donald Trump, estime Ben Rhodes conseiller national adjoint pour les Communications stratégiques et les Discours des États-Unis sous Barack Obama, dans son nouveau livre The World as It Is.

    Le journal The New York Times a rendu publics des extraits du nouveau livre de Ben Rhodes The World as It Is, portant entre autres sur la présidence de Donald Trump et ses relations avec l'Union européenne.

    D'après ce livre, Angela Merkel a confié au cours d'un entretien avec Barack Obama qu'elle s'était vue dans l'obligation de briguer un nouveau mandat en raison de la victoire de Donald Trump afin de «protéger l'ordre libéral international».

    D'ailleurs, la chancelière allemande a estimé début mai que l'Europe ne pouvait plus compter sur les États-Unis pour la «protéger» en toute circonstance.

    «L'Europe doit prendre son destin en main elle-même, c'est notre défi pour l'avenir», a-t-elle ajouté.

    Les propos d'Angela Merkel ont fait écho à la récente déclaration du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, qui a indiqué que les États-Unis, comme acteur international, avaient perdu leur vigueur et, à cause de cela, «leur influence à long terme».

    Lire aussi:

    Merkel: l'Europe ne peut plus compter sur les États-Unis pour la «protéger»
    Au terme du G7, Merkel en conclut que l’Europe doit prendre son destin en main
    Moscou sur les propos de Merkel: les USA et l’UE doivent gérer leurs relations eux-mêmes
    Tags:
    Donald Trump, Ben Rhodes, Angela Merkel, Europe, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik