Ecoutez Radio Sputnik
    The New York Times

    Faute impardonnable: The NYT avoue avoir menti sur le nombre de soutiens de Trump

    © AFP 2018 Emmanuel Dunand
    International
    URL courte
    406

    Un autre média est tombé sous le feu de Donald Trump qui lutte contre les «fake news» dans la presse américaine. Cette fois-ci il s’agit du journal The New York Times qui a ultérieurement reconnu avoir désinformé ses lecteurs à propos d’un récent rassemblement des soutiens du Président américain.

    Le quotidien The New York Times a publié jeudi sur son site un erratum à son article du mercredi qui portait sur le rassemblement organisé par Donald Trump à Nashville, au Tennessee. Ayant initialement indiqué qu'environ 1.000 personnes y avaient assisté, ce média aux 122 prix Pulitzer, réputé comme l'un des plus prestigieux journaux américains, a corrigé ce chiffre, en l'augmentant jusqu'à 5.500 participants, après que le Président a fait part de son indignation sur Twitter.

    «@nytimes défaillant et corrompu a estimé la foule d'hier soir à "1.000 personnes" tandis qu'en réalité il y en avait beaucoup plus et la salle était agitée. C'est avec ce moyen qu'ils rabaissent et dénigrent. Ce sont des gens très malhonnêtes qui ne m'auront pas et ne m'ont jamais eu!»

    Lors du rassemblement du 29 mai à Nashville, Donald Trump a évoqué les sujets des crimes commis par des clandestins, en particulier par la bande transnationale MS-13. Il a également appelé les électeurs Républicains à se rendre aux urnes en novembre prochain pour les élections de mi-mandat.

    Donald Trump mène une guerre de longue haleine contre les médias américains qu'il avait entamée avant d'arriver au pouvoir. En novembre dernier il avait proposé d'organiser un concours pour déterminer quel média américain était le plus vénal et le plus malhonnête, et avait suggéré que le gagnant se voit décerner le Fake News Trophy (le Trophée des actualités mensongères, en français). Parmi les «pires» médias il avait énuméré NBCNews, CBSNews, ABC et CNN, en qualifiant de «romanciers» les auteurs de leurs articles.

    Lire aussi:

    Trump propose d’organiser un concours pour départager les médias menteurs
    Top-4 des pires médias US selon Trump
    Un tireur nu fait quatre morts et plusieurs blessés dans un restaurant aux États-Unis
    Tags:
    désinformation, The New York Times, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik