International
URL courte
Meurtre présumé du journaliste russe Arkadi Babtchenko en Ukraine (16)
8317
S'abonner

Le fait que le journaliste russe Arkadi Babtchenko n'a pas été assassiné et que sa disparition a été orchestrée par le Service de sécurité d'Ukraine ne change rien à la situation de la liberté d'expression en Ukraine, indique le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Le porte-parole du Kremlin a commenté l'assassinat du journaliste russe Arkadi Babtchenko mis en scène par Kiev.

«Cela ne change pas notre attitude envers l'Ukraine, pays où les journalistes risquent leur vie. La situation [en Ukraine, ndlr.] reste la même. La seul chose positive est que cet homme, Dieu merci, est vivant. Pour le reste, c'est une histoire pour le moins bizarre», a-t-il déclaré.

Le ministère ukrainien de l'Intérieur a annoncé mardi soir qu'avait été assassiné Arkadi Babtchenko, écrivain et correspondant de guerre d'origine russe qui résidait en Ukraine. Selon le ministère, le journaliste avait été mortellement blessé par balle près de son domicile.

Mercredi après-midi, le Service de sécurité d'Ukraine (SBU) a déclaré que M.Babtchenko était en vie et que les informations diffusées mardi faisaient partie d'une opération spéciale des services secrets ukrainiens destinée à prévenir une attaque contre lui.

Vassili Gritsak, chef du SBU, a également expliqué que le SBU avait appris qu'un attentat contre M.Babtchenko était en préparation et qu'il avait décidé de lancer une opération pour lui sauver la vie et capturer le tueur à gages.

Le journaliste Babtchenko a donné une conférence de presse au siège du SBU pour s'excuser auprès de son épouse et de ses collègues. Il a annoncé que l'opération spéciale lancée par le SBU avait duré deux mois.

Dossier:
Meurtre présumé du journaliste russe Arkadi Babtchenko en Ukraine (16)

Lire aussi:

Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, 20 morts et plus de 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une autre crise se profile à l’horizon et pourrait être pire que le Covid-19, affirme Bill Gates
Tags:
Arkadi Babtchenko, Dmitri Peskov, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook