Ecoutez Radio Sputnik
    Berlin

    La réponse à «America First» est l’«Europe unie», selon Berlin

    © Sputnik . Ekaterina Tchesnokova
    International
    URL courte
    9121

    Face à la décision des États-Unis de taxer l'aluminium et l'acier en provenance des pays de l'UE, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a appelé les États européens à rester unis.

    Réagissant à l'initiative des autorités américaines de taxer l'aluminium et l'acier importés des pays membres de l'Union européenne, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a lancé un appel à l'Europe pour qu'elle demeure unie.

    «Notre réponse à "America First" peut seulement être l'"Europe unie"», a-t-il notamment déclaré.

    Selon le ministre allemand, «personne ne sort jamais vainqueur des guerres économiques».

    «De notre point de vue, les mesures unilatérales prises par les Américains sont illégales. Nous considérons comme déplacé de justifier l’introduction des taxes sur l’acier et l’aluminium par des exigences liées à la sécurité nationale des États-Unis. Il en est de même des réflexions sur les mesures concernant les importations automobiles», a souligné Heiko Maas.

    Le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a annoncé le 31 mai que les États-Unis allaient appliquer à partir de vendredi d'importantes taxes douanières sur l'acier et l'aluminium importés des pays de l'Union européenne, du Mexique et du Canada.

    Les États-Unis ont donc décidé de ne pas prolonger l'exemption temporaire accordée à l'Union européenne jusqu'à ce jeudi minuit et vont mettre en place des taxes de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium.

    Lire aussi:

    «Illégale»: Macron réagit à la décision US sur l’acier et l’aluminium
    La Commission européenne conteste les taxes US à l’OMC
    Trump met à exécution sa menace de taxer l’aluminium et l’acier importés aux USA
    Tags:
    aluminium, acier, Wilbur Ross, Heiko Maas, Berlin, Allemagne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik