Ecoutez Radio Sputnik
    Benjamin Netanyahu

    Ex-chef du Mossad: Netanyahu aurait planifié une offensive contre l'Iran en 2011

    © AP Photo / Baz Ratner
    International
    URL courte
    12216

    À en croire les propos de Tamir Pardo, un ancien chef de l'agence de renseignement israélienne Mossad, tenus lors de l'émission Uvda diffusée par le groupe média Keshnet, Benjamin Netanyahu a donné en 2011 aux forces armées israéliennes 15 jours pour préparer une offensive contre l'Iran. L'opération n'aura finalement pas été lancée.

    Selon Tamir Pardo, chef du Mossad de 2011 à 2016, Benjamin Netanyahu lui a donné l'ordre de monter en deux semaines une opération armée contre l'Iran.

    «Quand il vous dit de lancer le compte à rebours, vous savez qu'il ne plaisante pas», a déclaré M.Pardo lors de l'émission Uvda diffusée par le groupe média Keshnet.

    M.Pardo a indiqué qu'après avoir reçu cet ordre, la première chose qu'il a faite a été de s'assurer de la légalité de l'opération éventuelle.

    «J'ai tout vérifié avec des conseillers juridiques, j'ai consulté tous ceux que je pouvais pour comprendre qui était autorisé à donner l'ordre concernant le déclenchement d'une guerre», a-t-il souligné.

    Évoquant la «signification considérable» d'une telle offensive, M.Pardo voulait être certain qu'il ne serait pas contraint de mener «une opération illégale».

    On ne comprend pas clairement de l'interview ce qu'il s'est passé après que Benjamin Netanyahu a, selon les dires de Tamir Pardo, pris cette décision. Quoi qu'il en soit, Israël n'a jamais mené d'attaque contre l'Iran en 2011.

    Le bureau de Benjamin Netanyahu n'a pas encore commenté la déclaration de Tamir Pardo.

    Plutôt cette semaine, le chef du gouvernement israélien a déclaré que l'Etat hébreu n'accepterait pas la présence de l'Iran sur le territoire syrien et ne se satisferait pas du retrait de ses forces des régions frontalières. Il a également promis de continuer d'agir contre l'intention d'établir une présence militaire en Syrie non seulement à la frontière sur le plateau du Golan, mais dans le reste du pays.

    Lire aussi:

    Netanyahu nomme un facteur de rapprochement entre les Arabes et les Israéliens
    Donald Trump formerait un front israélo-arabe uni avec Israël en son centre
    Accusations contre l’Iran: Netanyahu invite la Russie à prendre connaissance des «preuves»
    Tags:
    Mossad, Tamir Pardo, Iran, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik