International
URL courte
5218112
S'abonner

Tout en appelant les FDS à négocier, Bachar el-Assad s’est dit prêt à avoir recours à la force pour reprendre les territoires actuellement contrôlés par cette alliance arabo-kurde soutenue par Washington. Une déclaration qui n’est pas passée inaperçue outre-Atlantique.

Réagissant aux récents propos du Président syrien sur les moyens de rétablir l'intégrité territoriale de son pays, le Pentagone l'a mis en garde contre l'usage de la force contre les Forces démocratiques syriennes (FDS) composées de combattants arabo-kurdes et soutenues par les États-Unis.

«Toute partie impliquée en Syrie doit comprendre que s'attaquer aux forces armées des États-Unis ou à nos partenaires de la coalition serait une très mauvaise politique», a déclaré un responsable de l'état-major américain, le général Kenneth McKenzie, au cours d'un point presse.

Dans une interview à RT diffusée jeudi, M.Assad a estimé que «le seul problème qui reste aujourd'hui en Syrie, c'est les Forces démocratiques syriennes», alliance arabo-kurde appuyée par Washington. Le Président syrien s'est dit ouvert aux négociations avec les FDS, mais a affirmé qu'en cas d'échec, l'armée était prête à avoir recours à la force pour libérer son territoire.

Bachar el-Assad a également indiqué qu'après la reprise de la majeure partie du pays des mains des terroristes, Washington avait de moins en moins de motifs pour maintenir sa présence dans le pays.

«Les Américains doivent partir, cela arrivera tôt ou tard. Ils ont fait une invasion en Irak sans le moindre fondement juridique et regardez quels en ont été les effets. Ils doivent en tirer les conclusions. L'Irak ne fait pas exception, la Syrie non plus. Les peuples de notre région ne toléreront plus d'intervention étrangère».

Lire aussi:

Trois faux policiers interpellés à Paris en pleine arrestation raciste censée discréditer la police
Une nouvelle vidéo montre ce qui se passe juste avant la mort de George Floyd
Un drone filme une foule détruire une colonne entière de voitures de police à Philadelphie – vidéo
Quatre policiers blessés par balles lors d’émeutes à Saint-Louis, un autre touché à la tête à Las Vegas - vidéos
Tags:
Forces démocratiques syriennes (FDS), Pentagone, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook