Ecoutez Radio Sputnik
    Palmyre, image d'illustration

    Haut gradé syrien: «Palmyre pourrait redevenir la cible d’attaques»

    © AP Photo / Ron Van Oers
    International
    URL courte
    4010

    Palmyre revêtant une signification symbolique forte, il ne faut pas exclure qu’elle puisse devenir à nouveau une cible, estime un haut gradé syrien qui rappelle que les USA font tout pour prolonger la guerre qui secoue la Syrie depuis plus de 7 ans.

    Au micro de Sputnik, le major-général syrien Mohammed Abbas a constaté que les États-Unis se hâtaient d’instaurer leur contrôle sur la frontière syro-irakienne pour couper les liens entre ces deux pays. Dans ce but, affirme-t-il, sont provoqués des affrontements sur les territoires qui s’étendent d’al-Tanf (sud-est de la Syrie) à l’est de Soueïda (sud) et à Palmyre. 

    «Les États-Unis travaillent à la prolongation de la guerre en Syrie. J’admets la possibilité que Palmyre redevienne la cible d’attaques, car sa prise peut ébranler la stabilité et la sécurité qu’y assure le gouvernement syrien ces deux dernières années», a-t-il souligné. 

    Et d’expliquer que la cité antique était un endroit symbolique et que sa prise provoquerait inévitablement une forte résonance. Et actuellement, les conditions pour mener cette opération sont réunies, d’autant plus que des troupes américaines sont présentes sur la rive ouest de l’Euphrate, dans les zones contrôlées par les Forces démocratiques syriennes (FDS).

    «L’avancée des forces vers Palmyre est possible et peut échapper aux satellites. On sait que les Américains peuvent créer un brouillage électromagnétique pour dissimuler les mouvements de troupes. En outre, ils peuvent profiter d’un temps nuageux et des tempêtes de sable», a-t-il précisé, soulignant que toutes ces possibilités devaient être prises en compte pour prévenir une telle issue.  

    Lire aussi:

    L’armée syrienne reprend la route reliant Palmyre à Damas, une première
    Contrôle total rétabli sur Palmyre, les terroristes ont essuyé d’importants dégâts
    Damas commence à restaurer des sculptures de Palmyre sans l’aide de l’Unesco
    Tags:
    occupation, armée, Forces démocratiques syriennes (FDS), Euphrate, Palmyre, États-Unis, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik