International
URL courte
689115
S'abonner

L’État hébreu n’étant pas membre de l’Otan, l’Alliance ne peut pas garantir pleinement sa sécurité en cas d’agression iranienne, a déclaré le secrétaire général de l’organisation.

Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a déclaré que l’Alliance atlantique ne pourrait pas aider l’État hébreu en cas d’attaque de la part de l’Iran, écrit l’hebdomadaire Der Spiegel.

«Israël est notre partenaire, mais il n’est pas membre de l’Otan. En vertu de l’Article 5 [sur la solidarité entre ses membres en cas d'agression, ndlr], les garanties de sécurité ne couvrent pas Israël. L’Otan n’a pas participé et ne participe pas au processus de paix proche-oriental, ni à la confrontation dans cette région. Ce n’est pas notre tâche», a-t-il expliqué.

Rappelons que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accusé début mai l'Iran de déployer des «armes très dangereuses» en Syrie dans le cadre d'une campagne visant à menacer Israël. Au lendemain de cette déclaration, l'armée israélienne a annoncé avoir frappé des «dizaines de cibles militaires iraniennes» en Syrie. Dans un communiqué, les militaires ont affirmé que l'attaque était une riposte aux «roquettes iraniennes» tirées sur la partie du Golan occupée par Israël.

La Syrie insiste sur le fait que seuls des conseillers militaires iraniens sont présents sur son sol.

Lire aussi:

Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Christine Lagarde précise comment la crise va «changer profondément» les économies
Tags:
confrontation, protection, OTAN, Jens Stoltenberg, Proche-Orient, Israël, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook