International
URL courte
21550
S'abonner

Rodrigo Duterte semble avoir été enragé par les propos du rapporteur spécial de l’Onu Diego Garcia-Sayan qui s’est permis de commenter la lutte contre la drogue aux Philippines. Le président du pays n’a pas trouvé de meilleure réponse que d’envoyer le responsable onusien «en enfer».

Le Président philippin Rodrigo Duterte a conseillé à Diego Garcia-Sayan, le rapporteur spécial de l'Onu sur l'indépendance des juges et des avocats, d'aller «en enfer» après que celui-ci a commenté les propos du leader philippin adressés à Maria Lourdes Sereno, ancien juge général du pays.

«Dites-lui [à Diego Garcia-Sayan] de ne pas se mêler des affaires de mon pays. Il peut aller en enfer… Il n'est pas quelqu'un de spécial et je ne reconnais pas son statut de rapporteur», a lancé M. Duterte dimanche lors d'une adresse télévisée.

Auparavant, le Président philippin s'en était pris à Maria Lourdes Sereno en la qualifiant d'«ennemi» puisqu'elle avait voté contre certaines de ses propositions. Elle a ensuite été démise de ses fonctions.

Diego Garcia-Sayan a commenté cette situation, en indiquant que les actions de M. Duterte envoyaient «un message clair à tous les juges philippins: dans la soi-disant "lutte contre la drogue" vous êtes avec moi ou contre moi». C'est cette déclaration qui a suscité une réaction aussi dure de la part du Président des Philippines.

Ce n'est pas la première fois que Rodrigo Duterte s'en prend aux responsables de l'Onu. En avril il a appelé l'armée à cesser la coopération avec les experts de l'Onu et à jeter ces derniers «aux crocodiles». Cette déclaration a été une riposte contre le Haut-commissaire des Nations unies, Zeid Ra'ad Al Hussein, qui avait plus tôt estimé que le dirigeant philippin avait besoin d'un «examen psychiatrique».

Lire aussi:

Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, 20 morts et plus de 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une autre crise se profile à l’horizon et pourrait être pire que le Covid-19, affirme Bill Gates
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Tags:
drogue, ONU, Rodrigo Duterte, Philippines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook