Ecoutez Radio Sputnik
    Janez Jansa et son épouse Urska

    Un conservateur anti-migrants en tête des législatives en Slovénie

    © REUTERS / Borut Zivulovic
    International
    URL courte
    9190

    L'ex-Premier ministre slovène Janez Jansa, qui avait basé sa campagne sur la rhétorique anti-migrants, a remporté les élections législatives mais pourrait être à la peine pour rassembler une majorité de gouvernement.

    Quelques jours après la formation d'un gouvernement antisystème en Italie, Bruxelles semble avoir subi un nouveau revers: le Parti démocratique slovène (SDS) avec à sa tête le conservateur nationaliste Janez Jansa remporte les élections législatives avec 25% des votes après décompte de 99% des suffrages.

    Sur son compte Twitter, le président du SDS a constaté «un premier pas pour une Slovénie forte et responsable en Europe». Chef du gouvernement slovène de 2004 à 2008 puis de février 2012 à mars 2013, Janez Jansa avait dû se retirer de la vie politique en 2014 en raison d'une condamnation pour corruption avant d'obtenir l'annulation du jugement et de bâtir son retour sur un discours anti-migrants similaire à celui du dirigeant hongrois Viktor Orban.

    Le siège de la Commission européenne
    © REUTERS / Francois Lenoir
    Le Parti du centre moderne (SMC, centre-gauche) du Premier ministre sortant Miro Cerar, a affiché un net recul aux élections, n'ayant accumulé que 9,7% des voix. De toute évidence, la composition d'une alliance gouvernementale s'avérera difficile: avec 25% des votes, Janez Jansa n'a pour l'instant reçu le soutien que du parti de centre-droit Nouvelle Slovénie (7,1%).

    Considéré comme le seul capable de lui apporter les sièges manquants, l'indépendant Marjan Sarec (12,6%, deuxième place), vient de souligner qu'il n'envisageait pas d'alliance avec M.Jansa, qu'il accuse de «répandre la peur».

    En 2015 et 2016, près de 500.000 migrants ont transité par la Slovénie avant de poursuivre leur route vers l'ouest de l'Europe, ce qui a poussé les autorités à construire une clôture de 200 kilomètres à la frontière croate. Environ un millier de réfugiés et de demandeurs d'asile résident dans le pays actuellement, selon les données officielles.

    Lire aussi:

    Potica ou pizza? Quand le Pape et Mélania Trump discutent cuisine
    Vote de l'Onu sur Gaza: Israël convoque les ambassadeurs belge, espagnol et slovène
    «Escorte haut de gamme», Melania Trump s’est vengée de la presse slovène
    Tags:
    migrants, nationalisme, élections législatives, Parti démocratique slovène (SDS), Viktor Orban, Janez Jansa, Slovénie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik