International
URL courte
321260
S'abonner

Vladimir Poutine a signé un projet de loi sur les mesures de riposte face aux «démarches inamicales» de la part des États-Unis et d'autres pays.

Le projet de loi sur les mesures de réaction aux «démarches inamicales des États-Unis et d'autres États étrangers», approuvé par les deux chambres du Parlement russe, vient d'être signé par le Président Vladimir Poutine.

Désormais, le dirigeant russe sera en mesure d'arrêter ou suspendre la coopération bilatérale avec des pays jugés «inamicaux» ainsi qu'avec des organisations qui se trouvent «directement ou indirectement» sous la juridiction de ces pays.

Dans le même temps, toute entité russe avec une quelconque participation étrangère pourrait être également visée par la nouvelle loi.

Conformément aux dispositions du document, sur décision du Président, le gouvernement russe sera habilité à introduire divers contre-mesures à l'encontre d'États ayant décrété des sanctions visant Moscou qui ne devront pas toutefois concerner les produits de première nécessité dont les analogues ne sont pas produits en Russie et dans d'autres pays.

Des mesures similaires pourront être prises sur la base de recommandations du Conseil de sécurité russe, selon le document.

Lire aussi:

«Entre 50 et 100» individus attaquent violemment la police en Seine-et-Marne
«Vivez à fond, tombez malades»: l'appel de Nicolas Bedos crée la polémique
«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Il interpelle puis frappe deux jeunes filles car il trouvait leurs jupes trop courtes à Mulhouse
Tags:
contre-sanctions, sanctions, Conseil de sécurité de la Russie, Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook